Onze délégations étrangères au rendez-vous dont certaines y participent pour la première fois et un programme étoffé par plusieurs workshops, réunions de travail et autres meetings pour développer des concepts ou conclure des projets.

La directrice générale de l’Agence de promotion des investissements agricoles (Apia), Mme Inji Douggi Hanini, a tenu récemment une conférence de presse au siège de l’agence pour présenter les préparatifs de la 14e édition du Salon international de l’investissement agricole et de la technologie «Siat 2022», qui aura lieu du 12 au 15 octobre au Parc des expositions du Kram. Ce salon sera une occasion pour exposer les nouvelles technologies en matière d’agriculture, de pêche et de services, ainsi que les dernières innovations dans le secteur. Placé sous le thème de «L’investissement intelligent pour un développement durable», le Salon permettra aux producteurs agricoles, hommes d’affaires, industriels, armateurs, fournisseurs, chercheurs et jeunes innovateurs de se rencontrer et de tisser des relations professionnelles et mettre en place des plans de travail sur des projets ou conclure des conventions. 

Cette année, selon la directrice générale de l’Apia «on cherche la qualité des investissements dans les différents segments avec notamment un accent sur l’investissement responsable et intelligent qui respecte l’environnement. Et en dépit de la conjoncture mondiale, le Salon a pu se faire une place dans le calendrier international de plusieurs professionnels étrangers et organisations internationales». Et la directrice qualité, chargée des partenariats, Mme Hanen Ben Ayed, de préciser que onze délégations étrangères ont jusque-là confirmé leur participation dont certaines qui y seront pour la première fois. On compte des pays d’Europe et d’Afrique ainsi que l’Arabie Saoudite et le Sultanat d’Oman. 

Dans ce cadre, des workshops seront organisés autour des thèmes variés, dont «les technologies modernes et l’amélioration de la productivité et de l’adaptation au changement climatique en milieu rural»,  les techniques innovantes d’économie d’eau d’irrigation pour réduire les impacts climatiques» et «l’innovation et la digitalisation des techniques agricoles dans les pays africains».

L’huile d’olive en point de mire

La coopération allemande (GIZ) prévoit, de son côté, l’organisation, à cette occasion, d’un workshop sur l’échange d’expériences en matière de «financement des projets agricoles», avec la participation d’un certain nombre d’experts des pays africains. Des rencontres de partenariat entre promoteurs tunisiens et partenaires étrangers sont en outre programmées, en vue de stimuler la création de projets mixtes et de favoriser le rapprochement entre promoteurs étrangers et tunisiens, ainsi que la conclusion de plans d’affaires et de contrats de partenariat. D’ailleurs, il semble qu’une importante délégation égyptienne sera au rendez-vous pour une éventuelle négociation d’un marché important portant sur l’huile d’olive…

L’exposition occupera plus de 10.000 m2 qui seront aménagés selon les thèmes, produits, technologies et techniques culturales, mécanisation, appui et encadrement, en pavillons et stands. 

Pour un investissement responsable 

Dans ce cadre et en prélude au Salon, l’Apia, en collaboration avec la FAO, le Cgpm et l’Iofs, organise aujourd’hui un forum international sous le thème «L’investissement agricole responsable». L’ouverture du forum sera rehaussée par la présence de Me Elyes Hamza, ministre de l’Agriculture, de la Pêche et des Ressources hydrauliques, ainsi que Me Philippe Ankers, coordinateur de la FAO pour l’Afrique du Nord, et Me Yerlan A. Baidaulet, directeur général de l’Organisation islamique pour la sécurité alimentaire.

Charger plus d'articles
Charger plus par Nizar Hajbi
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire