Ce serait soit l’exploit dans deux ou trois semaines pour les gars du Ribat face au tenant du titre marocain, la RS Berkane, soit la sortie prématurée des compétitions interclubs africaines… Mais une once d’espoir subsiste car le club marocain ne marche pas fort en championnat.

Le tirage au sort de la Coupe de la Confédération de la CAF effectué avant-hier au Caire a livré son verdict sur les adversaires des clubs tunisiens. L’Union Sportive Monastirienne hérite d’un tirage peu clément avec le tenant marocain de l’épreuve continentale, la RS Berkane. Pour le CSS et le CA, c’est à un tirage plus favorable auquel ils ont eu droit, avec respectivement les Togolais de l’ASKO Kara et les Tanzaniens de Young Africans.

Frapper un grand coup

Pour l’US Monastir, il s’agit de faire sensation au prochain tour. En effet, après avoir totalement manqué le choc face au redoutable Ahly d’Egypte, il va falloir proposer autre chose contre un adversaire de moindre calibre, mais aux dents longues. Petite particularité, la RS Berkane fondée en 1938 et passée au statut professionnel en 2012, a à son actif deux Coupes de la Confédération et une Supercoupe d’Afrique, mais aucun titre de champion du Maroc !

Pour sa part, le club monastirien —qui a gravi les échelons dans la Ligue tunisienne depuis sa remontée de Ligue 2 en 2011, en ayant tour à tour remporté deux  trophées en 2020 avec la Coupe et la Supercoupe de Tunisie et acquis de haute lutte la 2e place lors du dernier exercice en championnat—, doit frapper un grand coup. Celui-ci passe par une qualification à la phase des groupes de la Coupe de la CAF aux dépens du club marocain surnommé «le Maître de l’Est». Le coach usémiste, Darko Novic, doit élever le niveau de jeu de son équipe s’il veut passer l’écueil marocain qui a négocié sa qualification face aux Nigérians de Kwara United à la différence de buts avec, en prime, une réalisation à l’extérieur qui vaut son pesant d’or…

A ce titre, ne pas encaisser de buts au Stade Mustapha-Ben Jannet de Monastir à l’aller le 2 novembre prochain peut être la clé de la qualification.

Gare au piège pour le CSS et le CA

Le Club Sportif Sfaxien, qui vient d’éliminer Fasil Kenema d’Ethiopie, va changer de côte africaine pour se rendre en Afrique subsaharienne. La bande à Dalhoum doit se méfier de l’équipe togolaise qui vient d’être sacrée championne du Togo et qui a frôlé l’exploit face aux Algériens de la JS Kabylie. C’est une équipe reversée dans la seconde compétition africaine à laquelle aura droit le CSS. Tout comme pour le Club Africain avec les Young Africans, sortis de la reine des compétitions africaines de clubs par le Hilal du Soudan. Deux clubs éliminés de la Champions League sont donc au menu des Clubistes tunisois et sfaxiens.

Pour le CA, ce sera une adversité autrement plus relevée avec les Young Africans qui n’ont rien à voir avec leurs voisins zanzibaris du Kibanga FC. Des Zanzibaris qui ont littéralement coulé au match retour à Radès. En effet, les Young Africans entraînés par le Tuniso-Belge, Nasredine Nabi, dont le contrat expire le 30 juin 2024, sont exæquo en championnat de Tanzanie avec le Simba SC qui, lui, poursuit son aventure en Ligue des champions.

Pour rappel, le CSS compte trois trophées dans cette compétition et semble être le club tunisien le mieux armé pour aller loin dans cette compétition.

Charger plus d'articles
Charger plus par Mohamed Salem Kechiche
  • CA: Renouer avec le succès

    A Radès, face à la lanterne rouge, les Clubistes doivent repartir de l’avant afin d’acheve…
  • UST: Requinqués et confiants 

    Après leur exploit devant le CSS qui les a hissés à la troisième place, les Tataouinis aff…
  • CAB : Le match de l’espoir

    Les Bizertins jouent, cet après-midi, leur place au play-off. Décidément, tous les matches…
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire