A Borj Louzir, proche de l’Ariana, la rue Abderrahmane- Mami, route à grande circulation qui dessert, entre autres, la Cité de la Santé, La Soukra, etc. est dans un état tellement déplorable que peu de voitures s’aventurent à l’emprunter malgré sa situation stratégique. Les taxis, eux, refusent catégoriquement de l’utiliser. Cette situation n’est pas récente et date de plusieurs années sans que rien n’ait été fait pour y remédier, ce qui pénalise aussi bien les riverains que les passants occasionnels. A quand la remise en état de cette rue. 

T.B.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire