Les boulangeries reprennent leurs activités

Les boulangeries classées relevant de l’UTICA ont repris, jeudi, leurs activités après un accord entre la chambre nationale des propriétaires de boulangeries et le ministère du Commerce.

Le ministère du Commerce a décaissé, en vertu de cet accord, une première tranche de 40 millions de dinars (couvrant des subventions de deux mois) en faveur de ces boulangeries, sur un total de subvention de 250 millions de dinars (MD) cumulés depuis 14 mois, a déclaré à l’agence TAP, le président de la Chambre, Mohamed Bouanane.

Une deuxième tranche couvrant les subventions de deux autres mois, sera décaissée en novembre ou décembre prochains, a-t-il développé, relevant que le reste des engagements financiers de l’État envers les boulangeries seront discutés prochainement et feront également l’objet d’un accord.

Mercredi, 19 octobre 2022, 99 % des boulangeries classées relevant de l’UTICA, ont suspendu leurs activités dans tous les gouvernorats de la Tunisie.

Cet arrêt de l’activité de près de 3 500 boulangeries a été ordonné par le syndicat en protestation contre le retard de 14 mois de paiement des engagements financiers de l’État, estimés à 250 millions de dinars (MD), envers les boulangeries classées. « Le coût du pain est estimé à 250 millimes et vendu à 190 millimes, soit un écart de 60 millimes qui représente la part de la subvention prise en charge par l’État », a expliqué Bouanane. Il a fait état de la détérioration de la situation du secteur, rappelant que l’État est le régulateur du prix de vente du pain.

Les boulangeries non classées (modernes) ont poursuivi, mercredi, leurs activités en vendant du pain à des prix non subventionnés.

Laisser un commentaire