Dans le temps, à l’époque où il n’ y avait ni télé et encore moins les smartphones, ni, d’ailleurs, les moyens de se les offrir, les citoyens, jeunes et moins jeunes, n’avaient qu’un moyen de se distraire. Et ce seul moyen, à part les salles de cinéma, c’était la lecture. Ainsi, les bibliothèques et les bouquinistes étaient-ils pris littéralement d’assaut. Dans les moyens de transport, notamment, les cafés et même les plages, vous ne voyiez que des gens en train de lire.  Maintenant, tout le monde est accroché à son smartphone à tel point qu’on en devient abruti. Autres temps, autres mœurs.

T.B.  

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire