Et c’est peu dire. Faire la queue pendant plus d’une heure pour un litre de lait et rentrer bredouille—alors qu’on n’est pas en guerre—, y a-t-il de plus humiliant ? 

Et pourtant, c’est ce qui s’est passé hier (mercredi) et ce qui se passe tous les jours pour l’achat de produits de base (sucre, lait…). Et cela dure depuis pas mal de temps et, apparemment, ne va pas se terminer de sitôt. On joue avec les nerfs des citoyens, cela n’est pas normal. Il faut mettre fin à cette situation et le plus tôt sera le mieux.   

T.B.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire