La Chambre syndicale nationale des pharmaciens grossistes répartiteurs (CSPGR) relevant de l’UTICA, a annoncé, vendredi soir, la suspension de l’activité de distribution de médicaments sur tout le territoire, à partir du lundi 5 décembre 2022.

Cette décision intervient suite au non-renouvellement, par les autorités, de l’attestation d’exonération de la retenue à la source sur les ventes des médicaments au titre de l’année 2022, ce qui a grévé les charges financières des grossistes répartiteurs.

La chambre a précisé que cet arrêt d’activité se poursuivra jusqu’à ce que des solutions concrètes soient trouvées pour sauver le secteur, assurer la distribution des médicaments dans le pays et garantir le droit des malades à l’accès aux médicaments.

Rappelons que la CSPGR qui avait préalablement décidé d’arrêter son activité à partir du 15 novembre 2022, pour les mêmes raisons, avait reporté cette décision le 14 du même mois, expliquant ce report par la poursuite des négociations avec les parties gouvernementales concernées et de  » promesses sérieuses faites par le ministre de la Santé, et les ministres concernés par la résolution de cette affaire « .

Pour mémoire, la CSPGR avait appelé, en mars 2022, le gouvernement à intervenir en urgence pour permettre à ses adhérents d’avoir l’attestation d’exonération de retenue à la source pour l’année 2022.

Le trésorier de la Chambre, Ahmed El Karray avait indiqué dans une déclaration à l’Agence TAP, que la chambre avait l’habitude, depuis 2006, d’obtenir ladite exonération, dans un délai qui ne dépasse pas le mois de janvier, ajoutant que les adhérents de la chambre ont soumis des demandes pour s’acquitter de cette attestation, depuis le début de 2022, sans avoir de réponse.

Il avait souligné que la non-obtention de cette attestation impactera l’approvisionnement régulier du marché en médicaments et mettra en difficultés financières les sociétés opérant dans le domaine.

En Tunisie, environ 80 entreprises opèrent dans le domaine de la distribution en gros des médicaments.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire