Le projet Mobi-TRE «HajtiBik», dans son édition pilote, touche à sa fin au siège du Centre de promotion des exportations (Cepex). L’OIM en Tunisie et l’Agence italienne pour la coopération au développement (Aics) ont mobilisé et stabilisé la diaspora tunisienne et les communautés défavorisées, en Tunisie depuis 2017, autour d’un travail inclusif, qui a été générateur d’emplois et qui a été mené à bout avec succès.

Mobi-Tre est un projet financé par l’Agence italienne pour la coopération au développement (Aics) et vise à contribuer au développement économique de régions cibles. Quatre forums sur l’investissement ont été maintenus et un engagement considérable de la diaspora à Médenine, Le Kef, Jendouba et Tataouine a eu lieu. Webinaires de mobilisation de la diaspora en faveur de l’investissement en Tunisie et formations mixtes pour les entrepreneur.es et investisseur.es ont été fructueux. Sans oublier l’élaboration du guide de l’investissement pour les résidents à l’étranger en langue française et arabe, l’accompagnement des porteurs de projet durant toute la formation. Des séances de coaching organisées en groupe ou en «One To One» et des cycles de formation en Webarmeketing ont permis à de nombreux participants de se réunir autour de «HajtiBik».

«Mobi-Tre/Hajtibik» en chiffres

«Mobi-Tre/Hajtibik» totalise 58 projets entrepreneuriaux appuyés dans 4 régions, incluant 40% de femmes entrepreneures et 60% d’hommes entrepreneurs. 248 emplois directs et indirects ont été enregistrés.
Quant à l’apport d’investissement de Tunisiens résidents en Italie (TRI), il a atteint les 1.790.000 TND (soit 55.800 euros). L’Organisation mondiale de la migration (OIM) se voit consolidée de 4 ans d’expérience en coopération transnationale, gouvernementale et locale et en partenariat avec les institutions publiques et privées en Tunisie et en Italie. En effet, la diaspora tunisienne en Italie ne cesse de s’accroître pour atteindre les 14,7% de la population totale, soit 1.731.619 Tunisiens selon le dernier recensement.

Des résultats clés présentés lors de cet évènement ont démontré les impacts économique et socioculturel considérables du projet. Boubaker Bouricha, le chargé de projet du Mobi-TRE, commente la fin de cette première phase du projet en soulignant ses deux axes principaux: «le premier concerne la sensibilisation des Tunisiens résidents en Italie à l’investissement dans les zones intérieures de la Tunisie, et le second axe est celui d’initier par les Tunisiens, issus des régions intérieures, au lancement de projets et à l’entrepreneuriat».

Ont répondu présent à l’évènement le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Nasreddine Nsibi, l’ambassadeur d’Italie, Fabrizio Saggio, les représentants des partenaires gouvernementaux, les bailleurs de fonds, issus de la communauté internationale et de la diaspora tunisienne en Italie et des entrepreneures bénéficiaires du projet «Mobi TRE».

Charger plus d'articles
Charger plus par Haithem Haouel
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire