Association « Green Tech » : Election du comité directeur

C’est au siège de la Chambre de commerce et d’industrie tuniso-française (Ccitf) que l’association « Green Tech » vient de tenir son assemblée générale constitutive pour l’élection de son comité directeur et de son président. Ainsi,  Mokthar Zannad, président d’« AramisGroup » et de « Nielson Recycling Solution », a été nommé à la tête de l’association. A un moment où la neutralité carbone est devenue un facteur déterminant pour la transformation des systèmes de production, cette association à but non lucratif, qui regroupe des chefs d’entreprise opérant essentiellement dans la collecte et le traitement des déchets industriels, l’environnement et les énergies renouvelables, a l’ambition de soutenir les efforts en matière de protection de l’environnement, du développement durable et de la production verte. D’ailleurs, «  Green Tech » s’est fixé pour objectifs d’être une force de proposition et de promouvoir l’échange d’expériences, la culture du développement durable et de la production propre. La création de cette association a été initiée par la Ccitf, qui a été derrière la création en 2006 du groupement des industries tunisiennes aéronautiques et spatiales (Gitas) et en 2020 de l’Association tunisienne des industriels en plasturgie (Atip).

Dessalement de l’eau de mer au sud tunisien de « Solar Water » : Un projet en nette progression

Le projet relatif au dessalement de l’eau de mer au moyen de l’énergie solaire, qui sera réalisé par la société britannique  « Solar Water PLC  » au sud tunisien, est en nette progression, selon les dernières études techniques. Moyennant une enveloppe de 600 millions de dollars, ce projet ambitionne, selon  les membres de la délégation britannique, une volonté de poursuivre les concertations avec la partie tunisienne concernant les différents volets du projet. Ce denier, premier du genre dans la région africaine, va permettre de produire près de 200 mille mètres cubes d’eau par jour en utilisant l’énergie solaire et les technologies de pointe répondant aux normes internationales en vigueur. D’après le ministère de l’Economie et de la Planification, l’économie verte, et notamment, le volet lié à la mobilisation des ressources hydrauliques et la transition vers les énergies renouvelables et propres, constitue l’un des principaux axes de la vision stratégique de la Tunisie à l’horizon 2035 et du plan de développement 2023-2025. Le projet s’inscrit dans le droit fil des priorités nationales pour la prochaine période.

Hydrocarbures : Une concession d’exploitation pour l’Etap

L’Entreprise tunisienne d’activités pétrolières (Etap) vient de bénéficier d’une concession d’exploitation d’hydrocarbures, dite « Ezzaouia  », avec un taux de 100% pour une durée de vingt ans à compter de la date du 1er janvier 2020, et ce, en vertu d’un arrêté du ministère de l’Industrie, des Mines et de l’Energie, publié, récemment, dans le Jort. Cette concession couvre une superficie de 40 kilomètres carrés. Le ministère a également octroyé une autre concession d’exploitation d’hydrocarbures dite concession d’exploitation  «Oued Zar» au profit de l’Etap et la société  «ENI Tunisia B.V » avec un taux de 50% pour chacune. La concession d’exploitation  «Oued Zar», qui couvre une superficie de 96 kilomètres carrés, est accordée pour une durée de vingt ans à compter de la date du 21 août 2022.

Cimenterie de Bizerte : Arrêt de la production ?

Sohaib Ben Youssef, secrétaire général du Syndicat des ouvriers et des cadres de la société La Cimenterie de Bizerte, vient d’annoncer que la production est arrêtée à l’usine des Cimenteries de Bizerte en raison de la pénurie des matières premières qui proviennent des carrières de la région. Il a fait savoir que la pénurie des matières premières est due au fait que l’entreprise n’exploite plus l’une des carrières de la région, en raison de l’incapacité des autorités régionales à mettre en œuvre la décision d’évacuation des terres où se trouve ladite carrière et qui avait été prise depuis quatre mois, ce qui a conduit à l’épuisement des stocks et à l’arrêt de production. D’après les propos de Ben Youssef, cette situation génère une complication de la situation au sein de la cimenterie, surtout lorsque son directeur général a fait allusion à la possibilité de recourir au chômage technique dans l’usine. Le syndicat a émis un avis de grève pour les 6 et 7 décembre, surtout après l’échec de la séance de réconciliation qui a eu lieu vendredi, au siège du gouvernorat de Bizerte, présidée par le premier délégué de Bizerte, et en présence du Pdg de l’entreprise, un représentant du ministère de l’Industrie, un représentant de la Fédération du bâtiment et du bois et un représentant de l’Union régionale du travail de Bizerte.

  • Express

      Hammamet du 16 au 18 novembre 2023 : Salon international de l’agroalimentaire Organ…
  • Express

      Amen Bank : Le produit net bancaire a atteint 490,6 millions de dinars Au 31 décemb…
  • Express

      Foire Internationale de Gabès — 25-27 janvier : Salon international du pétrole, du …
Charger plus d'articles
  • Express

      Hammamet du 16 au 18 novembre 2023 : Salon international de l’agroalimentaire Organ…
  • Des faits et des chiffres

      10,3% D’après l’Agence de promotion des investissements agricoles, la valeur des in…
  • Express

      Amen Bank : Le produit net bancaire a atteint 490,6 millions de dinars Au 31 décemb…
Charger plus par Saoussen BOULEKBACHE
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire