Lions tout feu tout flamme. Les Marocains foncent vers les quarts grâce aux tirs au but.

Le match le plus alléchant de ces huitièmes de finale du Mondial s’est déroulé hier après-midi à l’Education City Stadium de Doha entre la Roja de Luis Enrique et les Lions de l’Atlas de Walid Regragui. Séduisants en phase de groupe, et passé devant la Croatie et la Belgique (excusez du peu !), les Chérifiens d’Achraf Hakimi et de Hakim Ziyech ont donc croisé le fer avec l’Espagne, championne du monde en 2010, à un stade avancé cette fois, sachant que les deux sélections se sont déjà affrontées lors de la dernière Coupe du monde en Russie au premier tour (2-2). Et le choc a tenu ses promesses volet intensité puisqu’on est allé au-delà des 90’ de jeu. L’Espagne aura tout essayé mais sa domination fut stérile avec deux occasions en 120’ et une résistance héroïque de la part de Saies et ses équipiers qui ont su fermer toutes les issues menant à la cage. Le ratage monstre de Sarabia à la dernière seconde du match quand sa balle effleura le montant droit en disait bien sur l’issue du match.  La loterie des tirs au but a souri aux Marocains, qui ont réussi à transformer trois de leurs tirs (seul Benoun a raté) alors que côté espagnol, aucun tir transformé avec Bono magistral qui a assommé les Ibériques. La qualification est venue des pieds de Hakimi avec svp un panenka pour envoyer son pays aux quarts. Un exploit historique pour le Maroc de Ragragui. Pour l’Espagne, Luis Enrique et ses joueurs étaient sous le choc. Ils n’en revenaient pas du tout.

Charger plus d'articles
Charger plus par Khaled KHOUINI
  • CA: Renouer avec le succès

    A Radès, face à la lanterne rouge, les Clubistes doivent repartir de l’avant afin d’acheve…
  • UST: Requinqués et confiants 

    Après leur exploit devant le CSS qui les a hissés à la troisième place, les Tataouinis aff…
  • CAB : Le match de l’espoir

    Les Bizertins jouent, cet après-midi, leur place au play-off. Décidément, tous les matches…
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire