Le Club Africain de Saïd Saïbi s’apprête à basculer dans un nouveau cycle de Ligue 1 dès ce dimanche avec le match retard pour le compte de la journée inaugurale face à l’ESM à Métlaoui, avant d’enchaîner, mercredi prochain, dans le cadre de la mise à jour de la seconde ronde au Ribat face aux «Bleus» de Monastir.

Début de saison atypique pour un CA qui a subi des soubresauts depuis quelque temps avec la sortie peu glorieuse en C3, suivie du départ du staff technique et de la démission collective au sein d’un bureau où le président Youssef Elmi entend passer la main pour insuffisance de résultats. La reprise du championnat ne colle donc pas aux standards habituels pour un CA, appelé à jouer ses matchs retards dans un environnement incertain, même si chapitre plateau technique, l’intronisation de Saïd Saïbi, en lieu et place de Bertrand Marchand, a été largement plébiscitée en l’état. Dans le même ordre d’idées, Oussama Sellimi, appelé à la rescousse volet direction sportive, semble prendre le taureau par les cornes depuis sa prise de fonction, «faisant le ménage» comme on dit, au sein d’une équipe fanion qui avait besoin d’une réelle reprise en main.

Des roses et des épines…

A situation inédite, dispositif exceptionnel pour ce CA-là. Alors que le calendrier s’annonce surchargé après avoir été singulièrement décousu. A cet effet, forcément, bien avant la trêve (Mondial oblige), l’on ne pouvait pas vraiment craindre une perte de rythme pour un CA qui avait bien besoin de temps pour ce remobiliser et mettre de l’ordre en son sein. Et maintenant que la reprise approche et que le groupe a antérieurement attaqué une nouvelle préparation pour les matchs à venir, l’histoire sera tout autre pour un CA qui semble avoir rattrapé son retard, du moins c’est ce qui ressort comme enseignement de sa dernière sortie amicale au Parc A face au CAB (3-0) avec des buts de d’Iheb Belhocini (doublé) et d’Edem Taoues. Globalement donc, le CA semble avoir été ramené «dans le droit chemin». Seul bémol maintenant, la récente validation de la démission du bureau de Youssef  Elmi par le comité des sages, et la nomination de ce même comité directeur sortant en tant que comité de gestion du club de Bab Jedid, et ce, jusqu’au jour de l’organisation d’une AGE ! Est-ce bien utile en l’état. Et est-ce la solution pour rebondir à terme ?

Charger plus d'articles
Charger plus par Khaled KHOUINI
  • CA: Renouer avec le succès

    A Radès, face à la lanterne rouge, les Clubistes doivent repartir de l’avant afin d’acheve…
  • UST: Requinqués et confiants 

    Après leur exploit devant le CSS qui les a hissés à la troisième place, les Tataouinis aff…
  • CAB : Le match de l’espoir

    Les Bizertins jouent, cet après-midi, leur place au play-off. Décidément, tous les matches…
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire