Les citoyens se plaignent tout le temps de la mauvaise prestation de services et du non-respect de l’horaire dans les organismes administratifs et notamment la Steg, la Cnam, la Sonede, la municipalité, la recette des finances…

Sincèrement, le travail administratif manque de contrôle et de suivi, exception faite pour les institutions financières. 

Pour le reste, tout est tributaire d’un coup de téléphone sur le fixe ou le portable ou encore un regard jugé malintentionné d’un client pour que le fonctionnaire de l’autre côté du comptoir change automatiquement de comportement.

En effet, outre la perte de temps, le client serait accueilli ensuite soit avec le sourire et bien servi, soit il risque d’être victime d’une erreur d’inattention due au manque de concentration de l’employé qui a la tête ailleurs. 

Cela se passe tous les jours à Zarzis et assurément dans d’autres villes. Les citoyens se plaignent tout le temps de la mauvaise prestation de services et du non-respect de l’horaire dans les organismes administratifs et notamment la Steg, la Cnam, la Sonede, la municipalité, la Recette des finances, et ils ont raison.

Imaginez que sur quatre postes de travail en face, un seul est occupé, à part celui de la Cnrps, alors que la salle d’attente est pleine d’affiliés à la Cnam de Zarzis. Et gare à celui ou celle qui fait une réclamation.

Le premier responsable, quant à lui, est aux abonnés absents. Et la réponse est toujours la même: «Il est en réunion ou en déplacement»

Charger plus d'articles
Charger plus par Dhaou MAATOUG
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire