A voir le chaos et la gabegie qui règnent dans la gare des chemins de fer de Tunis, on se demande à quoi servent tous ces tableaux électroniques acquis au prix fort et en devises et qui sont placés pour le décor.

Car, depuis belle lurette, ils ne fonctionnent pas. Sont-ils en panne ? D­­ans ce cas, il faut les réparer ou, si c’est impossible, les remplacer. Et en attendant, il faut charger les agents en faction à la gare de renseigner les voyageurs qui ont toutes les peines du monde à trouver le train en partance.

T.B.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire