Mercredi, 8h40 précisément, à l’intersection Ae de Carthage et la rue Radhia-Haddad, en face du complexe Le Palmarium, un amas hideux de déchets, d’ordures de toutes sortes trône sur la chaussée, sans que cela ne fasse bouger personne, encore moins la municipalité, pour laquelle une bataille féroce a été menée pour prendre cette place forte. Pour quel résultat, à part la notoriété.
Sans commentaire…

T.B.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire