La qualité reste de rigueur. Pour cette année, le public sera certainement au rendez-vous.


Trois jours avant la conférence de presse, la 55e édition du Festival international de Hammamet a dévoilé sa programmation, optant pour une communication plus directe qui prendrait le pouls du public avant de rencontrer les médias, et les réactions semblent à première vue positives. La vente en ligne a commencé depuis quelques jours déjà et les annonces de quelques soirées ont fait l’effet désiré ; entre Charlotte Cardin et le coup de maître de Zied Rahabani qui viennent pour la première fois chez nous, nous pouvons dire que la session est bien partie. Pour le reste, le nouveau comité directeur a joué la carte de la sécurité avec une programmation qui caresse dans le sens du poil, très peu de risques sont pris, avec un retour à la variété orientale avec Marouane El Khoury et les grands showcases de Amina Fakhet et Saber Rebai, et une soirée hommage à Naâma.

Pour tous les goûts certes, mais nous sommes loin d’une identité qui commençait à se dessiner, ces dernières éditions; celle de la découverte et de l’underground. Hammamet qui, à un certain moment, voulait se distinguer des autres festivals d’été, revient dans le « droit chemin » avec une programmation qui plaît à tous et remplirait certainement les caisses.

Des valeurs sûres, il y en a, Liz Mc Combe en fait partie, Oscar D’Leon aussi.

L’ouverture sur le théâtre à plus d’une soirée, stand up et one man show compris avec une ouverture qui respecte la tradition, une mise en scène de Hafedh Khelifa d’un texte de Ezzedine Madani . Côté musique, du gnawa avec Aziz Sahmaoui, du folk maghrébin avec Souad Massi, du jazz, du gospel, du latino, du rap et du rock métal.

Côté danse, rien d’inédit avec les deux créations du Ballet de l’opéra de Tunis

«Didon  et Enée» et  «Jil»
Même s’il y a peu de soirées qui transcendent, la qualité reste de rigueur, zéro prise de risque et peu de nouveautés, pour cette année, mais le public sera certainement au rendez-vous.

 

Voici les détails du programme

10 juillet 2019
Messages de liberté
Texte : Ezzedine Madani
Scénographie et mise en scène Hafedh Khelifa

11 juillet 2019
Aziz Sahmaoui and university of gnawa
Mémoire vivante

13 juillet 2019
«Madame M». Mise en scène : Essia Jaïbi
Production : Familia productions

15 juillet 2019
« Amber» textet Omar El Ouaer
« Eventails » Un véritable voyage en Méditerranée
Aida al Nayati

17 juillet 2019
Le royaume d’or
Texte et mise en scène : Houssine Mahnouch

18 juillet 2019
Myrath (Shehili)

20 juillet 2019
Charlotte Cardin (chant-Canada)  

22 juillet 2019
Ballet de l’opéra de Tunis
Didon  et Enée Chorégraphie :  Luca Bruni
«Jil» Chorégraphie : Imed Jemaa

23 juillet 2019
Salut Salon (Humour musical)

24 juillet 2019
Hommage à la grande chanteuse tunisienne « Naâma » 

26 juillet 2019
Saidou Abatcha
L’art d’écouter

27 juillet 2019
Souad Massi (France-Algérie)

28 juillet 2019
Chaôuia : Nidhal YahyaouiBassekou Kouyate & Ngoni Ba (Mali)


30 juillet 2019
Juif
Texte et mise en scène : Hamadi Louhaibi
Production : Centre national des arts dramatiques et scéniques de Kairouan

31 juillet 2019
Third World
Reggae World

2 et 3 août 2019
Zied Rahabani «Chou hal ayem »

4 août 2019
Mohamed Mohsen

6 août 2019
Les années folles
Texte : Soufiene Ben Farhat
Mise en scène : Mourad Gharsalli

8 août 2019
Oscar D’Léon (Salsa – Venezuela )

9 août 2019
Saber Rebai

10 août 2019
Liz Mc Comb (Blues- USA)

13 août 2019
One woman show de Wajiha Jendoubi: «Big Bossa»

14 août 2019
Marouane El Khoury (chant -Liban)

15 août 2019
L’Algérino (Hip-hop/rap -France )

16 août 2019
Mounir Troudi
Revolutionary mood

17 août  2019
Amina Fakhet (Chant-Tunisie)

Charger plus d'articles
Charger plus par Asma DRISSI
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire