Les Sfaxiennes, tombées avec les honneurs, se privent du doublé.
La sagesse finira-t-elle par prévaloir, s’interrogeait-on, avant-hier, sur ces mêmes colonnes, à la suite de la décision prise, deux jours avant, par le comité directeur de l’Association Sportive Féminine de Sfax de boycotter la finale retour du championnat des séniors qui devait l’opposer au Club Africain. Eh bien, Dieu merci, la sagesse, ce terme si noble, a eu effectivement le dernier mot, lorsque l’équipe sfaxienne se présenta, contre toute attente, à la salle Cherif-Bellamine (ex-Gorjani) pour enfin disputer ladite rencontre. Ouf de soulagement et point d’honneur aux dirigeants du club du Sud qui ont, par cette attitude responsable, tout laissé tomber et mis en sourdine le différend qui ne cesse de ternir leurs relations avec la Ligue. C’est aussi un acte de courage de leur part à saluer. Et ils n’ont pas à le regretter, bien qu’ils rentrent à Sfax avec un goût d’inachevé après avoir raté le coche en finale, celle-ci fut agréable à suivre, non seulement pour ses chassés-croisés haletants et spectaculaires, mais aussi pour le bon niveau technique des débats. La présence de pas moins de huit joueuses internationales faisant partie des deux équipes y était assurément pour beaucoup. Les Sfaxiennes, physiquement non prêtes, ne regretteront jamais assez leur début de rencontre qui fut tout simplement catastrophique, leurs adversaires ayant réussi une belle avance de six points au score. Un retard qui sera déterminant, parce que difficilement remontable, en dépit d’un réveil tonitruant vers la fin du match, qui a vu les Sudistes, galvanisées par les prouesses à répétition de Amal Hamrouni et Marwa Dhaouadi, revenir à un point (score final 18-17). Trop tard, les Clubistes ayant déjà fait l’essentiel grâce à l’efficacité de Rakia Rezgui qui termine ainsi en beauté son bail avec le CA, 24 heures avant de rejoindre son nouveau club français de Celle-sur-Belle. Quant aux Sfaxiennes, elles n’ont pas à rougir de cette défaite pour avoir, à titre de consolation, remporté la Coupe, cette saison.

Les lauréats de la saison honorés

Tout de suite après ce match, la Ligue de handball féminin, dirigée par Lotfi Mokni, a organisé dans la même salle sa fête annuelle. Rehaussée par la présence des membres fédéraux conduits par le vice-président de la Fthb Ridha Manaï, cette cérémonie a été l’occasion d’honorer, à coups de trophées et de cadeaux, tous les lauréats de la saison 2018-2019 parmi les équipes, les joueurs, les entraîneurs, les arbitres et les responsables des clubs. Un «au revoir» à la fois convivial et ému, et rendez-vous a été pris pour le mois de septembre prochain, avec le démarrage de la nouvelle saison. Bonnes vacances.

Mohsen ZRIBI

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire