Difficile d’émettre un pronostic, même si les deux sélections ne sont plus ce qu’elles étaient. Match piège pour l’Egypte.
Les choses sérieuses commence en cette CAN avec les huitièmes de finale. Un tour créé à partir de cette édition de l’Egypte et qui coincide avec l’augmentation du nombre des sélections de 16 à 24. Pour une fin de saison et avec la chaleur et l’humidité qui sévissent actuellement en Egypte, on a vu des joueurs d’Afrique suer et peiner pour tenir le rythme. Aujourd’hui, on a rendez-vous avec deux matches : Nigeria-Cameroun et Egypte-Afrique du Sud.

On n’est plus en phase de groupes, mais en matches d’élimination directe. Tout se joue sur un seul match. Seul le plus régulier, le moins fatigué et le mieux inspiré tiendra le coup.

Un classique

Nigeria-Cameroun aurait pu être une finale avant terme, il y a quelque temps. Les deux finalistes de l’édition 2000 ont perdu de leur aura et de leur domination continentale. Mais ça reste, malgré tout, une alléchante affiche qui intéresse tout le monde. Au premier tour, le Nigeria a terminé second de son groupe derrière le surprenant Madagascar, alors que le Cameroun, piégé par le Bénin au dernier match de groupe, a dû, lui aussi, terminer second derrière le Ghana. Cela ne veut rien dire quand il s’agit d’un match dans un tour avancé. Les deux sélections restent capables de rebondir à tout moment.

Il reste à soigner la défense, un compartiment qui n’a pas été bien compact pour les deux protagonistes. Pour l’histoire, c’est un match qui oppose une équipe qui dispose de 5 titres continentaux, le Cameroun, à une équipe qui en compte trois. Un gala de gloire pour les deux adversaires. Une chose est sûre, le Cameroun de Seedorf et le Nigeria de Rohr restent deux clients sérieux pour jouer les premiers rôles.

L’Egypte sous pression

Le pays organisateur affronte l’Afrique du Sud. Le public égyptien attend beaucoup et plus de la part de Salah et ses coéquipiers. Jusqu’à maintenant, les Egyptiens ont assuré le strict minimum. L’Egypte reste un des favoris, ça c’est sûr, mais Aguiri, sélectionneur national, est appelé à améliorer sa copie s’il veut continuer dans un tableau relevé. Trezeguet, Mohsen, Tarek Hamed, Mohammedi et Abdallah Saïd (un joueur qui peut faire la différence quand il est dans un grand jour) jouent devant leur public et sous une énorme pression. L’Afrique du Sud, leur adversaire du jour, est une sélection qui a des joueurs rapides, aimant jouer les contres et qui ont tout à gagner. C’est là où tout se jouera à notre avis. Les Egyptiens sont avertis, ce ne sera pas du tout un match facile. Au contraire, c’est un match piége où ils seront tenus de faire le jeu et dominer. Deux matches à ne pas rater pour les amoureux de la CAN.

Le programme

17h00 (Alexandrie) : Nigeria-Cameroun

20h00 (le Caire) : Egypte-Afrique du Sud

Charger plus d'articles
Charger plus par Rafik EL HERGUEM
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire