… Ainsi déclare l’ambassadeur de Chine en Tunisie, lors de sa rencontre avec des médias tunisiens, tout en révélant les bonnes intentions de son pays à notre égard et les nouveaux projets d’investissement qu’il compte réaliser en Tunisie.


Face au vote-sanction majoritairement adopté par le Parlement européen contre la situation des droits et libertés sous nos cieux, la Chine maintient son soutien à la Tunisie. Lors d’une rencontre avec les médias locaux, consacrée aux outputs des deux sessions — rassemblement annuel de l’assemblée populaire nationale et Conseil national du congrès consultatif politique du peuple chinois — son ambassadeur en Tunisie, Wan Li, a  catégoriquement récusé toute forme d’ingérence dans les affaires internes de la Tunisie, réitérant l’engagement de son pays à renforcer la coopération bilatérale, œuvrer à la hisser à des paliers supérieurs et l’ouvrir à d’autres secteurs vitaux liés notamment à des projets de développement, d’infrastructure, d’énergie verte, sur fond de nouvelles intentions d’investissement mutuellement profitables.

Partenariat mutuellement bénéfique

Surtout, à l’en croire, que ces deux sessions précitées, ayant abouti à la reconduction de Xi Jinping, chef du Parti communiste, à la présidence de la République populaire de Chine, ont eu lieu dans une étape cruciale où la volonté politique de l’Etat se traduit dans un nouveau modèle de planification stratégique, en réponse aux attentes du peuple chinois. Idem pour les orientations futures et les perspectives des relations internationales. Le géant asiatique compte, cette année, porter son PIB à hauteur de 5% et maintenir à 5,5% le taux de chômage, avec la création de 12 millions postes d’emploi prévus. «Notre croissance économique est de nature à contribuer à la promotion du commerce international et booster nos échanges extérieurs», estime l’ambassadeur, mettant en avant l’ouverture de son pays sur d’autres marchés importants. C’est que la Chine, a-t-il ajouté, s’engage à établir des relations de partenariat bénéfique et entreprendre des initiatives portant sur le développement communautaire et la sécurité mondiale.

Et de rappeler que le Parti communiste chinois avait abrité, mercredi dernier, un dialogue de haut niveau avec ses homologues internationaux, dont certains partis tunisiens. « La civilisation universelle » a été ainsi posée comme nouvelle initiative mondiale basée sur les valeurs de paix, de tolérance, de dialogue, de communication et de respect de la diversité culturelle. A la lumière des multiples défis auxquels fait face le monde entier, la diplomatie chinoise s’attache à ce que soient résolus tous les conflits et les tensions, optant pour des alternatives de bonne gouvernance et de coopération internationale. Sur ce plan, M. Li a saisi l’occasion pour se féliciter des bons rapports établis entre la Chine et la Tunisie. « Deux pays aux traditions séculaires, se dotant d’un potentiel de coopération considérable dont il est temps de tirer mutuellement profit et diversifier nos champs d’action commune », souligne-t-il. Et de poursuivre que la Chine continue à être aux côtés de la Tunisie, lui favorisant de nouvelles opportunités de développement pour un avenir radieux. « Nous voulons intensifier nos échanges bilatéraux et jeter les bases solides d’une coopération fructueuse », déclare-t-il, évoquant que les deux pays commémorent, l’année prochaine, les 60 ans de leurs relations diplomatiques.

« De nouveaux projets d’infrastructure, d’énergie verte, de tourisme, de santé … »

D’autant plus que cette coopération remonte à la fameuse Route de la soie. « Lors du 1er sommet sino-arabe, l’année dernière, a eu lieu une rencontre historique entre Xi Jinping et Kaïs Saïed, au cours de laquelle les deux chefs d’Etat avaient insisté sur la nécessité de développer davantage les relations à même de servir les intérêts communs », rappelle-t-il encore, réitérant le soutien constant de son pays à la Tunisie. « En concrétisation des recommandations du 1er sommet précité, nous allons passer à l’action. L’année prochaine, notre appui à la Tunisie consistera à de nouveaux projets d’infrastructure, d’énergie verte, de tourisme, de santé à même d’ériger nos relations à des niveaux supérieurs », promet l’ambassadeur. En réponse à une question sur les négociations de la Tunisie avec le FMI, M. Wan Li a affirmé que son pays se tient aux côtés de notre pays pour obtenir un prêt qui l’aidera à mettre en œuvre ses réformes économiques envisagées.

Charger plus d'articles
Charger plus par Kamel FERCHICHI
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire