Demain et ailleurs, de Noomane Hamda : L’anniversaire

 

Présenté avant-hier au 4e art, «Demain et ailleurs», de Noomane Hamda, est un exercice de style pris en charge par le Jeune théâtre national. Une œuvre noire, dynamique qui attire l’attention et provoque de l’intérêt.

La scène est vide, noire, son obscurité retient des ombres, des corps qui tissent des histoires, des histoires multiples, des histoires communes. La scène raconte un lieu inconnu, indéfini avec des accès qui mènent nulle part. L’histoire est une mise en situation… Une invitation à un anniversaire reçu par de vieilles connaissances, tous se retrouvent dans un lieu étrange, un espace ouvert aux portes multiples, mais toutes les voies mènent au même lieu, tel un labyrinthe sans issue et quelles que soient les directions et les différences, seul ce lieu est une réalité qui les emprisonne et les conditionne à vivre cette expérience contraignante. Seuls face à leur réalité, une réalité qui les met à nu, qui dévoile toute leur faiblesse et devient catalyseur de sentiments troubles.

Le temps et l’espace sont des vecteurs d’ancrage, pour chaque personnage l’«ici et maintenant » s’abolit et demain et ailleurs prennent place. De chaque personnage le lieu se définit, dans chaque mouvement le verbe éclate et dans les confrontations les âmes se dessinent.

Chaque acteur, dans son personnage, s’habille dans ses détails, dans ses apparitions, il trace une trajectoire. Le temps, le lieu, le désir, le rêve et la réalité … Une envie de revivifier ce qui est tapi au fond de chacun dans une énième tentative de renaître.

Des corps dans le déni de soi, dans le refus des traces d’un temps en désunion, en décalage avec leur présent, en opposition avec leurs interrogations et qui voient dans leur duplicité une image peu ressemblante de personnages agités, de personnes remplies de vie, une vie qui n’est pas tendre.

Mais ils restent tous animés par le désir de se surpasser, de changer, d’ouvrir de nouvelles voies, de casser les murs et de briser les entraves. Ils fêtent un anniversaire, comme une nouvelle naissance, une naissance de chacun d’entre eux dans la douleur, dans le bonheur, dans le dépassement.

Produit par le Jeune théâtre national, mis en scène de Noomane Hamda, coécrit par Mariem Soufi et Noomane Hamda,  ce travail est une écriture qui use d’un savoir-faire pour atteindre une réflexion. Le travail de la mise en scène et de la dramaturgie laisse entrevoir le talent des comédiens apprentis du Jeune théâtre national. La fougue d’une jeunesse, le désir de raconter, l’absolu de la performance à doser mais toutefois créative.

Demain et ailleurs est une œuvre qui sait tenir en haleine, titiller l’intelligence et bousculer l’esprit critique. Fragile par moments, la construction boite et nous laisse en dehors de l’histoire, mais très vite on retrouve un lien qui nous ramène au centre. Effort et performance salutaires avec une belle dynamique de scène et une énergie à canaliser.

Laisser un commentaire