Coupe de Tunisie | Quarts de finale : EST-CAB (2-0) : La loi des «Sang et Or»

 

Après avoir tâté le terrain pendant une demi-heure de jeu, laissant leur adversaire manœuvrer, les Espérantistes ont fini par prendre les choses en main, imposant leur loi, ce qui leur a permis de composter leur billet pour les demi-finales de la Coupe de Tunisie.

Stade olympique Hamadi Agrebi de Radès. EST bat CAB : 2-0. (1-0 à la mi-temps). Buts de Mohamed Ali Ben Romdhane (33’) et Mohamed Ali Ben Hammouda (78’). Arbitrage de Naïm Hosni.
EST : Debchi, Meriah, Tougai, Bouchniba, Ben Hamida, Mehri (Coulibaly 46’), Bougrine (Abid 79’), Ben Romdhane, El Houni (Hamrouni 84’), Badri (Zaddem 61’) et Ben Ayed (Ben Hammouda 46’).
CAB : Amdouni, Belaïd, Mouelhi (Ferchichi 46’), Ben Aissa, Mechergui, Dridi (Rehimi 21’), Konté, Samaki, Aloui (Rehibi 54’; Balbouz 65’), Lourimi et Mkaddem (Sow 46’).    

Les regards étaient tournés hier après-midi vers l’Olympique de Radès qui abritait le match EST-CAB comptant pour les quarts de finale de la Coupe de Tunisie afin de connaître le dernier qualifié aux demi-finales et adversaire du Stade Tunisien. Un quart de finale qui a été très disputé dès les toutes premières minutes de jeu. Sans round d’observation, les deux protagonistes sont, en effet, entrés dans le vif du sujet en optant pour l’offensive. Et on n’a pas attendu longtemps pour enregistrer la première occasion du match quand le tir sur coup franc direct botté des 16 mètres par Ben Aïssa frôla le montant droit de Debchi (13’). Une première alerte qui en dit long sur la tournure du match. La réplique des locaux ne s’est pas fait attendre : Tougai monta plus haut que les autres pour adresser un tir de la tête dégagé par le portier cabiste Amdouni avant que Ben Aissa n’éloigne définitivement le danger (20’). Six minutes après, le même Ben Aissa est revenu à la charge mais a vu son tour repoussé par le portier “sang et or”, Debchi (26’).

Les “Sang et Or” ont répliqué par ces deux tentatives en devenant plus entreprenants. Servi en retrait dans le dos des défenseurs, le tir croisé de Ben Ayed frôla le montant gauche de la cage de Amdouni (31’). Deux minutes après, les Espérantistes qui ont pris les choses en main, en contrôlant les débats notamment au niveau de l’entrejeu, ont fini par changer la donne en leur faveur lorsque Badri centra de la gauche et en retrait pour Ben Romdhane qui, d’un tir puissant et cadré, logea la balle dans les filets d’un Kais Amdouni resté sans voix (33’).

Une ouverture du score qui permit aux Espérantistes de rejoindre les vestiaires pour la pause mi-temps avant un petit mais précieux avantage au score.

Le penalty qu’il ne fallait pas rater…

A la mi-temps, les deux entraîneurs n’ont pas hésité à jouer de suite une partie des cartes qu’ils avaient en main, en opérant chacun deux changements simultanés. Nabil Maâloul a fait entrer Coulibaly et Ben Hammouda et Sofiene Hidoussi a incorporé Ferchichi et Sow.

N’ayant plus rien à perdre, les Cabistes ont joué leur va-tout et leur pressing a fini par porter ses fruits quand Tougai toucha malencontreusement la balle de la main en pleine surface de réparation. Sans hésitation, l’arbitre du match accorda un penalty aux Cabistes, tiré par Konté, mais repoussé par Debchi (60’). Et le gardien “sang et or” de permettre à son équipe de préserver son avantage au score grâce à son joli arrêt.

Pour le CAB et Elisson Konté en particulier, c’était le penalty qu’il ne fallait pas rater. Pour l’EST et Nabil Maâloul notamment, c’était le signal qu’il fallait un deuxième but pour tuer le match. Il fallait donc appuyer de nouveau sur le champignon. Ce but assassin est venu des pieds de Mohamed Ali Ben Hammouda : en voulant remettre la balle à son gardien, la passe de Ferchichi était trop courte. Ben Hammouda qui était déjà lancé sur la droite, ne pouvait refuser un tel cadeau. Il en profita pour piquer la balle, dribbla le portier cabiste avant de loger la balle dans les filets, doublant ainsi la mise au profit des siens (78’).

C’était déjà la fin et la suite des débats traduisait la parfaite maîtrise des “Sang et Or” qui n’ont pas eu trop de mal à imposer leur loi, composant ainsi leur billet pour les demi-finales de la Coupe de Tunisie. Ils accueilleront à l’occasion de ce tour les Stadistes.

crédit photo : © Mokhtar HMIMA

Laisser un commentaire