L’hydrogène vert : Une opportunité d’investissement inexploitée

Le monde a besoin désormais d’établir un partenariat efficace et réel pour développer l’hydrogène vert produit à partir de l’électricité provenant des énergies renouvelables, a indiqué l’expert en énergie Imed Derouiche, lors d’une conférence sur « l’hydrogène vert », tenue au siège de la Banque mondiale, à l’occasion des réunions de printemps 2023.

Derouiche a précisé que la Tunisie, qui a lancé en 2022 un projet d’hydrogène vert au service du développement durable et d’une économie décarbonée, pourrait être le premier exportateur de cette énergie vers l’Europe et de bénéficier du gazoduc qui relie la Tunisie et l’Italie pour assurer l’opération d’exportation.

Selon l’expert, les législations inefficaces et notamment les ressources financières ne constituent pas une entrave majeure au développement de l’hydrogène vert, eu égard aux opportunités offertes par les pays qui veulent exploiter l’hydrogène à travers la banque européenne de l’hydrogène.

L’expert a souligné qu’il est temps pour la Tunisie d’investir, de produire l’hydrogène vert et de simplifier les procédures administratives, notamment en ce qui concerne l’attribution des autorisations et des incitations, d’autant plus qu’il peut être produit dans les régions isolées.

Il a fait savoir que la STEG peut produire, en même temps, l’hydrogène vert et le consommer, étant donné qu’elle produit actuellement les énergies renouvelables qui sont utilisées dans la production de l’hydrogène vert.

L’expert a souligné que la production de l’hydrogène vert en Tunisie contribuera notamment à la réduction du déficit énergétique et à augmenter les recettes d’exportation, étant donné le rendement élevé de ce secteur et sa capacité d’emploi, puisque les sites de production sont situés dans les régions intérieures. Il permet aussi de préserver le climat, en réduisant les émissions de CO2, a-t-il dit.

L’hydrogène vert peut être produit à partir de l’électricité provenant des énergies renouvelables (éolien et le solaire et l’hydroélectricité).

L’hydrogène vert est une énergie propre, du fait qu’il ne contient pas de gaz à effet de serre. Cette énergie peut aider la Tunisie à atteindre ses objectifs en matière de neutralité carbone.

Laisser un commentaire