Des faits et des chiffres

 

1,3%

Les attentes de croissance pour le pays ont été revues à la baisse, passant de 1,6% à 1,3% pour 2023. La croissance économique pour 2024 devrait être de 1,9%, selon les projections du FMI. Les prévisions placent la Tunisie loin derrière la moyenne de la région du « Mena », dont les économies devraient enregistrer une croissance de 3,1% en 2023 et de 3,4% en 2024. La Tunisie est également en-dessous des prévisions pour le Maghreb, qui devrait connaître une amélioration de 4,4% de sa conjoncture en 2023 et de 3,4% en 2024. Aussi, la croissance économique de la Tunisie serait inférieure à la croissance moyenne des pays importateurs de pétrole, qui devraient enregistrer une progression de 2,7% en 2023 et de 4% en 2024.

30

Le stock des devises ne couvre désormais que 93 jours d’importation en date du 13 avril, contre 123 jours à la même date de 2022, soit une chute de 30 jours d’importation. En valeur, les avoirs nets en devises se sont établis à 21.687 millions de dinars contre 22.974 millions de dinars une année auparavant, accusant ainsi une régression de 1.286 millions de dinars.

3.846

Le déficit commercial de la Tunisie s’est allégé à fin mars dernier pour s’établir à 3.846 millions de dinars, contre 4.369 millions durant le premier trimestre de l’année 2022, soit une amélioration de 12%. Ainsi, le taux de couverture a gagné 3,9 points par rapport à la même période de l’année 2022 pour s’établir à 80,2%.

Selon l’INS, les exportations ont augmenté de 10,9% durant le premier trimestre de l’année, (contre 26,2% en 2022) pour atteindre 15,6 milliards de dinars, contre 14 milliards de dinars durant le premier trimestre de l’année 2022. L’augmentation observée au niveau des exportations a concerné les secteurs des industries mécaniques et électriques (+18,8%), des textiles, habillement et cuirs (+17,8%) et des industries agro-alimentaires (+8,2%).

118,7

« BH Bank » clôture l’année 2022 avec un résultat bénéficiaire qui a atteint 118,7 millions de dinars. L’activité de la BH Bank s’est caractérisée au terme du mois de décembre 2022 comparée à la fin de la même période de l’année précédente par l’augmentation de l’encours des créances sur la clientèle qui a atteint 10.730 MD, contre 9 818 MD à fin décembre 2021, soit une évolution de 9.3%. Les dépôts de la clientèle ont atteint 8.550 MD à fin décembre 2022, contre 7.782 MD une année auparavant. Les emprunts et ressources spéciales ont baissé de 15.5% pour atteindre 1.456 MD à fin décembre 2022. Les produits d’intérêts ont évolué de 98.9 MD, soit 12.2%, pour se situer à 908.6 MD au terme de l’exercice écoulé contre 809.7 MD en 2021. Les charges générales d’exploitation ont augmenté de 12.5% à 64.8 MD sur la période décembre 2021-décembre 2022. Les frais du personnel ont augmenté, sur la période, de 12.8%, pour atteindre 168.3 MD à fin décembre 2022. Aussi, le Produit Net Bancaire a évolué sur la période de 9.7% en culminant à 624.6 MD.

2.612,9

Le service de la dette extérieure cumulé a atteint, au 10 avril, 2.612,9 MD, contre 2144,1 MD durant la même période de l’année dernière. Cette hausse est synonyme des maux d’une économie qui tarde à se réformer et dont les moteurs de la croissance ne sont pas performants. Les recettes touristiques et les revenus du travail cumulés sauvent la partie, avec un apport supplémentaire de 554,4 MD par rapport à la même période de 2022.

63.729

Le ministère du Commerce et du développement des exportations a annoncé que ses équipes de contrôle ont réalisé 63.729 visites de contrôle économique pendant la période du 1er au 21 Ramadan 2023. Ces visites ont permis de relever 11.296 infractions. Elles se répartissent en 6.003 infractions liées aux produits agricoles et maritimes frais, 4.528 infractions inhérentes aux denrées alimentaires et produits subventionnés et 765 infractions pour les autres produits et services. Les infractions ont trait aux pratiques spéculatives et hausse illicite des prix (4.329 infractions), violation de la transparence des transactions (5.191 infractions), et 1.776 concernent d’autres types d’infractions.

Laisser un commentaire