L’Assemblée des Représentants du Peuple a encore une fois échoué à trouver un compromis pour l’élection des membres de la Cour Constitutionnelle. Le vote a en effet été un échec, puisqu’aucun des candidats n’est parvenu à réunir les voix nécessaires à son élection (145 voix).

En tête des votes, ni Ayachi Hammami, spécialiste en droit (82 voix), ni Abdellatif Bouazizi (59 voix) , ne sont parvenus à réunir les 145 voix nécessaires.

Le président de l’association « Kolna Tounes », Moez Attia, a estimé que ce nouvel échec rompt définitivement toute possibilité de voir éclore la Cour constitutionnelle pendant le mandat actuel.

« Je crois qu’il va falloir laisser cette mission au prochain mandat « , explique Moez Attia, tout en appelant les composantes de la société civile à mettre la pression sur les candidats aux élections présidentielles et législatives afin qu’ils dévoilent clairement dés le départ les noms de leurs candidats favoris pour la Cour Constitutionnelle.

Si les députés échouent encore au prochain tour, l’ensemble des candidatures seront caducs, et les groupes parlementaires seront appelés à proposer de nouvelles candidatures.

 

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Karim Ben Said
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire