Les Éléphants espèrent un remake de 2015. Les Fennecs n’en ont cure !

Dominés dans le jeu par les Maliens en huitième de finale, les Ivoiriens ont pourtant eu le dernier mot en se qualifiant.
La recette: être solide défensivement et réaliste offensivement.
Une stratégie qu’ils ne vont pas se priver de reproduire aujourd’hui face à l’Algérie. Et à l’heure de croiser le fer avec les Fennecs, les Éléphants pourraient être inspirés de reproduire le même schéma face à une équipe coriace et bouleversante de talent et de génie.
Face aux hommes de Belmadi, le maître-mot sera forcément de garder toute sa lucidité derrière et vite se projeter en situation de contre. L’Algérie, la meilleure équipe du tournoi, a marqué 9 buts sans en encaisser. Elle fait figure d’épouvantail et de véritable rouleau compresseur. Les Ivoiriens sont prévenus. Quand les Fennecs accélèrent, ça fait très mal !

Ultra-favori contre outsider ambitieux
Pour les pronostiqueurs, l’Algérie part favorite dans cette rencontre. Les Fennecs ont d’ailleurs récemment surclassé la Guinée.
Avec quatre victoires et aucun but encaissé, les hommes de Djamel Belmadi abordent cette rencontre avec le statut de premier de la classe. Ce faisant, lors de l’édition 2015, les Ivoiriens ont disposé des Algériens (3-1). C’était également en quart de finale !
Oui, ces deux formations se connaissent bien pour s’être déjà rencontrées à sept reprises dont trois fois en phase finale de la CAN. La première opposition entre Algériens et Ivoiriens date de 1968, en Ethiopie. Les Éléphants avaient pris le dessus. En 1988, à Casablanca, les deux équipes nationales s’étaient neutralisées. Deux ans plus tard, en 1990, sur leurs installations, les Algériens avaient sèchement battu les Ivoiriens. En 1992, la Côte d’Ivoire s’est reprise face à l’Algérie, avant d’être sacrée championne d’Afrique. En 2010, à l’issue d’un match serré, les Fennecs étaient sortis vainqueurs. Et en 1993, les deux formations n’ont pu se départager. La dernière opposition entre Algériens et Ivoiriens date de 2015 à Malabo en Guinée Équatoriale. Les Éléphants avaient pris le dessus avant de s’adjuger à terme le trophée de champion d’Afrique. Comme on peut le voir, sur les sept confrontations, les Ivoiriens mènent. Cependant, aujourd’hui, dans tous les cas, un grand tombera à Suez !

Charger plus d'articles
Charger plus par Khaled KHOUINI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire