Pollution plastique : Vers des alternatives propres

 

La Journée mondiale de l’environnement est organisée chaque année depuis 1973 par les Nations unies, en vue de sensibiliser l’opinion publique aux thématiques environnementales et encourager les actions protectrices.

Elle est célébrée chaque année autour d’un thème différent, choisi pour mettre en lumière un enjeu environnemental majeur et s’inscrit dans le cadre d’activités individuelles et collectives solidaires menées au nom de la protection de l’environnement, du développement durable et de la lutte contre les effets du changement climatique. La triple crise planétaire évoquée lors du cinquantenaire de la Conférence de Stockholm en 2022 montre que les défis des années à venir sont la pollution plastique, la perte de biodiversité et le changement climatique.

De ce fait, la Journée mondiale et nationale de l’environnement a été placée cette année sous le slogan : « Des solutions durables pour réduire la pollution due au plastique», afin de présenter au grand public les véritables dangers que représente cette pollution pour la santé et même la survie de l’humanité toute entière : les déchets en plastique, éparpillés partout dans la nature, qui défigurent nos villes et nos paysages, et menacent notre santé, ne cessent de se déverser de la terre vers les lacs, les rivières, le espaces côtiers, les mers et les océans. Mais, également, de montrer qu’il est possible de trouver, secteur public et privés confondus, les solutions à ce phénomène mondial qui ne cesse de s’aggraver depuis le siècle dernier.

Le but étant d’inciter la population à agir en faveur de l’environnement, soulignant l’importance qu’il y a de lutter contre la pollution plastique. Il est temps de promouvoir des politiques et actions visant à résoudre cette crise mondiale et nationale, ainsi qu’à présenter les initiatives existantes et sensibiliser le public.

Vision Tunisie 2035

Mme Leïla Chikhaoui Mahdaoui a souligné l’importance de conjuguer les efforts de tous les acteurs, afin de lutter contre tout phénomène ayant des répercussions néfastes sur l’environnement, notamment la pollution plastique. « La Journée mondiale de l’environnement de cette année est consacrée à la pollution par le plastique et à la recherche de solutions pertinentes pour le juguler. L’enjeu n’est pas seulement le rejet des déchets en plastique dans la nature, mais également la modification en profondeur des circuits de production, de distribution et de collecte afin d’accompagner le secteur industriel et économique, et en faire un partenaire du changement de paradigme de l’économie vers la circularité, tout en incitant les consommateurs à modifier leurs habitudes en douceur », a-t-elle déclaré. Soit, la tendance vers des alternatives écologiques.

La journée était également l’occasion de présenter les activités du ministère dans le cadre de la Vision Tunisie 2035 et du Plan de développement économique et sociale 2023-2025, et d’exposer les importantes stratégies de protection de l’environnement au sens large, le développement durable et la lutte contre le changement climatique, à savoir : stratégie nationale de transition écologique, stratégie nationale de réduction des risques de catastrophe et son plan d’action à l’horizon 2030, stratégie nationale de lutte contre la désertification à l’horizon 2030, celle de protection de la biodiversité à l’horizon 2030, stratégie nationale de développement neutre en carbone et résilient aux changements climatiques 2050 (Sndbc-RCC 2050), stratégies nationales d’économie verte et d’économie bleue et celle de gestion circulaire globale et sectorielle des déchets à l’horizon 2035, avec l’objectif zéro déchet à l’horizon 2050.

L’effort écologique récompensé

Et la transition vers un monde plus respectueux de l’environnement ne se fera pas sans les citoyens d’aujourd’hui et de demain. En effet, sensibiliser le public et lui rappeler que de simples gestes comme rouler à bicyclette, économiser l’eau et l’énergie, trier ses déchets comptent. Car, « la cause environnementale n’est pas uniquement celle du ministère, tous les autres ministères et organismes publics ont un rôle important à jouer, au même titre que les organisations de la société civile et le secteur privé, sans oublier tous les citoyen(ne)s et ce n’est qu’en plaçant l’environnement au cœur des projets et stratégies que nous pourrons  garantir une Tunisie plus verte et résiliente aux effets du changement climatique et concrétiser le droit des citoyennes à un environnement sain et durable», conclut la ministre.

En marge de cette journée, une cérémonie de remise des prix a eu lieu pour récompenser les lauréats des concours organisés autour des thématiques environnementales visant à diffuser la culture, l’éducation et le savoir en rapport avec la protection de l’environnement, le développement durable et la lutte contre le changement climatique .

Laisser un commentaire