Mise en échec de sept opérations de franchissement illégal des frontières maritimes

 

Les unités de la garde nationale ont mis en échec, dans la nuit du 28 au 29 juin, dans certaines zones maritimes, sept opérations de migration irrégulière, arrêté 76 Tunisiens et secouru 45 subsahariens.

A Nabeul, les unités de la garde maritime ont déjoué quatre opérations de franchissement illégal des frontières, arrêté 44 personnes et saisi un kayak et trois embarcations, selon un communiqué de la direction générale de la Garde Nationale.

Les unités de la garde maritime de Monastir ont également mis en échec deux opérations de franchissement illicite des frontières maritimes, procédé à l’arrestation de 19 migrants tunisiens et saisi un canot en caoutchouc, deux moteurs et quatre bidons d’essence. Une deuxième embarcation aurait coulé, a-t-on ajouté de même source.

Les unités relevant de garde nationale de la zone maritime de Sousse ont également déjoué une opération de franchissement illégal des frontières, arrêté 13 migrants irréguliers sur les côtes d’Enfidha et saisi une embarcation et un moteur.

Les personnes arrêtées ont été transférées aux unités chargées de l’enquête pour prendre les mesures nécessaires à leur encontre, après consultation du ministère public.

Laisser un commentaire