En déplacement officiel en Tunisie du 14 au 16 juillet dans le cadre du renforcement des relations bilatérales entre la France et la Tunisie, Renaud Muselier, président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, n’a pas manqué de faire un détour hier, mardi, au musée national du Bardo où il a déposé une gerbe de fleurs et rendu hommage aux victimes de l’attentat terroriste perpétré le 18 mars 2015 et qui a marqué non seulement la Tunisie mais tous les pays du monde.
Renaud Muselier a rappelé, lors d’un point de presse organisé  à la fin de sa visite au musée du Bardo, qu’il s’est rendu sur les lieux de l’attentat quelques mois après en compagnie de l’ancien président Nicolas Sarkozy pour témoigner du soutien et de l’amitié de la France au peuple tunisien face au terrorisme qui a frappé aussi la France en novembre 2015 suite aux attentats de Paris et Nice. Les années qui ont suivi ont rapproché encore plus les deux pays, unis dans la douleur et dans le combat contre le terrorisme, a-t-il ajouté.
Se référant à ce déplacement officiel, il a mis en exergue le dispositif de coopération bilatérale avec les gouvernorats de Tunis et Kasserine, mis en place par la délégation  régionale composée de représentants du monde portuaire, du monde de la culture, de l’enseignement supérieur, de la protection de l’environnement. Une coopération doublée d’une diplomatie de proximité qui sert les intérêts des deux Etats  et qui est appelée à relever d’une manière collective les défis communs
L’amitié franco-tunisienne se joue aussi à d’autres niveaux sur fond d’actions concrètes et des projets visibles déjà mis en place. La région du Sud et les gouvernorats de Tunis et de Kasserine sont ainsi à la pointe de cette relation privilégiée entre les deux pays. Il a évoqué à ce titre le Forum de la mer organisé chaque année en Tunisie et en France. Les sujets ciblés à cette occasion sont clairs et bien définis. Il s’agit de l’électrification à quai des navires sur les ports de Tunis et Marseille. Nous allons contribuer à la qualité de l’air sur les deux rives lors de notre rencontre avec le directeur général du grand port de Marseille et les décideurs du port de La Goulette pour avancer sur ce dossier et booster les échanges commerciaux dans des conditions qui respectent l’environnement, a-t-il annoncé.
Le responsable français a passé en revue d’autres partenariats dans le cadre de la coopération bilatérale, en rapport notamment avec la formation et l’enseignement supérieur, la lutte contre les incendies, l’accès à la culture ainsi que la protection de la biodiversité méditerranéenne. « Bâtir du concret, échanger nos expériences pour améliorer notre gestion des multiples défis que nous avons en commun et obtenir des résultats collectifs, voilà la philosophie de notre diplomatie territoriale dans la droite ligne de la stratégie Méditerranée du futur », a fait savoir Renaud Muselier.
Par ailleurs et dans le cadre d’un projet commun sur la biodiversité et la conservation des côtes, il a évoqué sa rencontre avec  le ministre des Affaires locales et de l’Environnement, Mokhtar Hammami, et leur visite à la réserve naturelle de l’île de Chikly. Une convention de partenariat a été signée entre l’Avitem (Agence des villes et territoires méditerranéens durables à Marseille) et la Splt (Société de promotion du Lac de Tunis).
A la question posée par notre journal concernant le sens de sa vite au musée national du Bardo, il répond : « N’oublions jamais. Nous sommes tous impactés par le même drame  mais la vie doit continuer et il faut se battre pour défendre cette vie et cette liberté, un attentat peut être perpétré à Tunis comme à Marseille ou ailleurs ».

Charger plus d'articles
Charger plus par Samir DRIDI
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire