Hosni Boufaden, président de la Fédération tunisienne du textile et de l’habillement
«Un accord vient d’être signé entre la Ftth et le projet “Tunisia Jobs”, financé par l’Agence américaine de développement international. Cet accord va renforcer l’accès des entreprises au financement, accroître les opportunités d’emploi, soutenir les entreprises du secteur afin d’améliorer leur positionnement sur le marché. Dans 9 régions que nous couvrons, des experts prendront en charge les études financières des PME pour leur permettre d’accéder aux financements auprès des banques».

Taoufik Rajhi,  ministre auprès du chef du gouvernement chargé des Grandes réformes
«Le gouvernement a réalisé son objectif, en fournissant l’appui financier au budget de l’Etat pour l’année 2019. La dernière sortie  de la Tunisie sur le marché financier international vient suite à des conditions plus souples, étant donné que le taux d’intérêt du dernier emprunt obligataire s’élève à 6,37%, avec une maturité de 7 ans, contre des financements précédents avec un taux d’intérêt plus élevé et dans une courte période de remboursement. Il est nécessaire de trouver des financements auprès des établissements financiers, car le taux d’intérêt global ne dépasse pas 2,5%, alors que le coût de la sortie sur les marchés financiers demeure élevé. Je suis étonné des avis de certains experts qui considèrent que le taux d’intérêt de cette sortie est « irréel », alors que les conditions de crédits ont été claires et montrent le taux d’intérêt requis».

Marouane Abassi, gouverneur de la Banque centrale de Tunisie
«Entre 10 et 15 milliards de dinars circulent sur le marché parallèle. Cette situation est due à la stagnation de la politique financière en Tunisie. La Banque centrale s’active pour résoudre ce problème».

Charger plus d'articles
Charger plus par Saoussen BOULEKBACHE
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire