Le ministre des Affaires étrangères, Khémaies Jhinaoui, a coprésidé, mardi, avec son homologue américain Mike Pompeo, les travaux de la 3e session du dialogue stratégique entre la Tunisie et les Etats-Unis en présence de hauts responsables tunisiens et américains.

A l’occasion de sa visite à Washington, Jhinaoui a tenu une rencontre bilatérale avec Pompeo, axée sur l’examen des moyens de renforcer les relations stratégiques entre la Tunisie et les Etats-Unis ainsi que sur les différents domaines de coopération entre les deux pays.
Les deux parties ont échangé les points de vue concernant des questions d’intérêt commun sur le plan régional et international, notamment les efforts déployés par la communauté internationale pour trouver une issue à la crise en Lybie.
La rencontre a également permis d’identifier les mécanismes de coopération dans le cadre de l’élection de la Tunisie, membre non permanent du Conseil de Sécurité pour la période 2020 et 2021.
Jhinaoui s’est félicité lors de cette rencontre du progrès constant de la coopération bilatérale entre la Tunisie et les Etats Unis dans plusieurs domaines.
Il a également salué les efforts déployés par l’administration américaine pour appuyer la transition démocratique en Tunisie à travers l’instauration des réformes économiques et le soutien des efforts du gouvernement tunisien dans la lutte contre le terrorisme.
De son coté, le secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo a réitéré la volonté des Etats Unis d’impulser le rythme de la coopération entre les deux pays dans différents domaines.
Pompeo a, dans ce sens, fait valoir le niveau  » excellent  » de la coopération entre les deux pays et les efforts consentis par la Tunisie pour consacrer la démocratie, soulignant l’engagement de son pays à poursuivre son appui à la Tunisie dans les domaines politique, sécuritaire et économique.
Pour ce qui est de la crise libyenne, les deux responsables ont mis l’accent sur l’impératif d’œuvrer au retour de la stabilité dans ce pays, et d’appuyer d’avantage les efforts du représentant spécial et chef de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye, Ghassan Salamé.
Il s’agit dans ce sens de trouver une solution politique globale et consensuelle en Libye conformément à une feuille de route onusienne.
Au programme de la visite du chef de la diplomatie tunisienne, une série de rencontres avec des membres du Congrès des Etats-Unis relevant de la chambre du Sénat et de la chambre des Représentants.
Lesdites rencontres visent à passer en revue les développements que connait la Tunisie dans les domaines politique et économique, ainsi que les défis au niveau sécuritaire.
Sur invitation de son homologue américain, Jhinaoui participe, aux travaux du 2e congrès ministériel annuel qui sera organisé, le 18 juillet, par le ministère américain des Affaires étrangères sur la protection des libertés religieuses.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire