Grâce à la CAN d’Egypte, il a vu sa cote exploser. Et ce n’est pas pour déplaire aux dirigeants «sang et or».

Son contrat court jusqu’au 30 juin 2020, mais tous les indicateurs convergent vers son départ imminent du Parc B. Youssef Belaïli, l’un des joueurs les plus en vue lors de la CAN d’Egypte a non seulement le vent en poupe ces jours-ci, mais a vu également sa cote grimper et ce n’est pas pour déplaire aux dirigeants «sang et or».
Conscient que c’est un nouveau cycle qui commence pour son équipe, Hamdi Meddeb n’a pas perdu son temps et a recruté 7 joueurs avant même que l’équipe ne reprenne les entraînements. Le président de l’Espérance a réussi également à convaincre son capitaine Khalil Chammam, mais aussi Sameh Derbali, un joueur-cadre, de rester.
Car entamer un nouveau cycle ne veut pas dire laisser partir l’ossature de l’équipe. En ce sens, Fousseny Coulibaly et Chamseddine Dhaouadi restent aussi même si ces deux joueurs sont également sollicités par des clubs qui sont prêts à débourser des sommes conséquentes pour s’octroyer leurs services. Cependant, ils devront attendre et doivent travailler davantage pour voir, eux aussi, leur cote grimper comme c’est le cas de Youssef Belaïli.
De retour au Parc B au mois de janvier 2018, le transfert du milieu offensif algérien a coûté environ 350.000 euros à l’Espérance de Tunis qui a fait monter les enchères ces derniers jours. Le club «sang et or» ne cèdera pas son joueur pour moins de 8 millions de dollars, soit l’équivalent de 24 millions de dinars tunisiens. Les clubs qataris Al-Sadd et Al-Rayan sont donc avertis. Par ailleurs, les exigences financières de la direction de l’EST semblent freiner le club égyptien de Pyramids, lui aussi intéressé par les services de Belaïli, mais son offre n’est pas aussi alléchante. Tous les indicateurs convergent donc à ce que le Qatar soit la prochaine destination de Youssef Belaïli.

Coulibaly avec le groupe
Bénéficiant d’une autorisation exceptionnelle accordée par le staff technique, Fousseny Coulibaly a regagné Tunis à la fin de la semaine dernière. Coulibaly a repris les entraînements avant-hier. Il poursuit un travail spécifique de remise en forme, sachant qu’il a une semaine de retard par rapport au reste du groupe.

L’AS Soukra en amical
L’Espérance de Tunis entamera ce samedi la série des matches amicaux. Son premier sparring-partner sera l’Avenir Sportif de la Soukra. L’heure et le lieu du match seront fixés ultérieurement.
Au cours de cette semaine, le travail sera axé également sur le côté physique. De légers exercices avec ballon, des tours de piste et un travail spécifique de remise en forme pour Coulibaly et pour les nouvelles recrues ponctuent les séances d’entraînement. Il faudra attendre samedi pour attaquer le volet tactique.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire