Cette création théâtrale écrite et mise en scène par Houcine Mahnouch place le pouvoir et la folie des grandeurs au cœur de l’intrigue. Dans cet univers trouble, ce n’est pas seulement la puissance au sens brut qui est esquissée mais c’est ce chaos provoqué autour et ses conséquences qui lui ont donné une dimension autre.

Le 4e art a encore régné le temps d’une soirée dans le cadre de la 55e édition du Festival de Hammamet. « Le Royaume d’Or : La loi de la jungle» évoque un roi autrefois puissant, mais qui n’arrive plus accomplir son devoir de régent au sein de son sérail et se fait par la suite épauler par les mages du palais : il leur ordonne de rendre réel un caprice surréaliste : transformer son royaume en or pur. Commence alors un règne politique des plus despotiques, et c’est le peuple qui subit directement l’acharnement de son roi fou. Un royaume où des ordres sont émis, la loi y est abolie, la puissance théocratique frappe les plus faibles et les plus démunis, n’épargnant finalement personne, tous les sujets sont fragilisés par un roi qui les crible d’impôts. La force et l’oppression sont employées au quotidien jusqu’à atteindre à un certain moment leur paroxysme. La classe populaire et celle des campagnards finissent par s’unir pour organiser ainsi la résistance, prête désormais à riposter. Résister est le seul moyen d’endiguer ce pouvoir étouffant et de leur épargner mort et misère.

Une œuvre entre passé et présent
Les évènements se succèdent, invitant le public à s’interroger sur un recours précis, à savoir se plier face à la misère et tenter de survivre comme ils peuvent, ou combattre même en ayant recours aux croyances populaires, ou pire se réfugier dans la superstition. Le spectacle est formé de plusieurs tableaux chorégraphiques et est soutenu par une voix off qui narre les faits de vive voix. Une voix qui aspire à l’espoir et appelle à la raison et au calme. Elle tente aussi de dénoncer les agissements des charlatans et des mages. Houcine Mahnouch a déclaré que sa pièce est un hymne aux jeunes, les incitant à compter sur eux-mêmes, à sacraliser le travail et à résister. Leur autonomie est primordiale. La pièce aux allures d’un conte historique et à la réalisation classique est remise au goût du jour grâce à la chorégraphie : la danse et la musique y sont très présentes. Le « Royaume d’or » de Houcine Mahnouch met le doigt sur un fléau toujours aussi grandissant de nos jours, celui du chômage des jeunes. Cette pièce tente de le concrétiser en usant du théâtre brechtien.

Charger plus d'articles
Charger plus par Haithem Haouel
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire