Ministère de la Femme : Une éducation inclusive dès la petite enfance

Près de 70% des jardins d’enfants publics accueilleront des enfants issus de familles pauvres et à faible revenu, afin de garantir le principe d’égalité des chances entre tous.

La ministre de la Femme, Amel Belhaj Moussa, annonce que 47 jardins d’enfants publics ouvriront leurs portes pour accueillir 2.700 enfants au début de cette année scolaire.

Elle a indiqué, au cours d’un point de presse tenu hier matin, que le nombre de jardins d’enfants publics, 38 en 2021, a augmenté. A cet égard, 3 jardins d’enfants publics dans des régions prioritaires à Dhéhiba (Tataouine), El Ala (Kairouan) et Ouled Haffouz (Sidi Bouzid) démarreront en décembre prochain.

Moussa a relevé que 70% de ces jardins d’enfants publics accueilleront des enfants issus de familles pauvres et à faible revenu, afin de garantir le principe d’égalité des chances entre tous.

La ministre a précisé que la prime accordée aux enfants inscrits au programme «Notre jardin d’enfants dans notre quartier» est passée de 50 à 70 d par mois, en vue de faire bénéficier un plus grand nombre d’enfants de l’éducation préscolaire. Ce programme couvre désormais les besoins de 20 mille enfants issus de familles à revenu limité, contre 10 mille enfants en 2021.

Laisser un commentaire