78e session de l’Assemblée Générale des Nations Unies: Les priorités de la Tunisie réaffirmées

Le ministre des AE représentera la Tunisie à divers événements de haut niveau inscrits à l’ordre du jour de la 78e session, notamment le Forum politique de haut niveau sur le développement durable, le Sommet sur l’ambition climatique,
la réunion sur le financement du développement.

Le ministre des Affaires étrangères, Nabil Ammar, conduira la délégation tunisienne participant au Segment de haut niveau de la 78e session de l’Assemblée générale des Nations unies qui se tient du 18 au 23 septembre 2023, à New York, aux Etats Unis.

Le ministre prononcera la Déclaration de la Tunisie lors du débat général de la présente session qui a pour thème «Rétablir la confiance et raviver la solidarité mondiale : accélérer l’action sur l’Agenda 2030 et ses objectifs de développement durable vers la paix, la prospérité, le progrès et la durabilité pour tous».

Le ministre représentera également la Tunisie dans divers événements de haut niveau inscrits à l’ordre du jour de la session, notamment le Forum politique de haut niveau sur le développement durable, le Sommet sur l’ambition climatique, la réunion de haut niveau sur le financement du développement, la Réunion ministérielle préparatoire du Sommet de l’avenir et la réunion de haut niveau de l’Assemblée générale sur la couverture sanitaire universelle.

Lors de ces manifestations, Nabil Ammar portera la voix de l’Afrique dans le cadre de la présidence tunisienne du Groupe africain à New York pendant le mois en cours.

Ammar participera aux consultations des ministres arabes des Affaires étrangères, à la réunion ministérielle de l’Organisation de la coopération islamique, à la réunion du Comité spécial de liaison pour la coordination de l’assistance internationale aux Palestiniens, à la réunion ministérielle sur le renforcement de la coopération africaine dans le domaine de la lutte contre le terrorisme ainsi qu’à la réunion du Conseil de la paix et de la sécurité de l’Union africaine.

Parmi les priorités de la participation tunisienne, figurent la consolidation des efforts nationaux en matière de relance économique, l’examen des questions de financement du développement, la récupération des fonds spoliés, la gestion des crises alimentaire et énergétique, la lutte collective contre les causes profondes de la migration irrégulière, ainsi que l’action climatique, apprend-on de même source.

A ces priorités s’ajoute la réaffirmation des fondements de la politique étrangère tunisienne, dont notamment le respect de la légalité internationale, le soutien aux justes causes, au premier rang desquelles la question palestinienne, le respect de la souveraineté des Etats, la non-ingérence dans leurs affaires intérieures et la résolution des conflits par les moyens pacifiques.

Laisser un commentaire