Tribunal de première instance de Tunis : Mandat de dépôt contre Abir Moussi

 

Le doyen des juges d’instruction près le Tribunal de première instance de Tunis a prononcé hier, jeudi, un mandat de dépôt contre la présidente du Parti destourien libre (PDL), Abir Moussi, affirme le porte-parole officiel de la Cour d’appel de Tunis, Habib Torkhani.

Dans une déclaration à l’agence TAP, le porte-parole a indiqué que le procureur général près le Tribunal de première instance de Tunis a ordonné l’ouverture d’une information judiciaire contre la présidente du PDL sur fond d’actes et agissements répréhensibles par la loi, commis par celle-ci le 3 octobre.

Il a ajouté que le doyen des juges d’instruction près le Tribunal de première instance de Tunis a été saisi de l’enquête sur les faits attribués à Moussi après avoir procédé à son interrogatoire en présence de sa défense.

Interrogé par l’agence TAP, Nafii Aribi, membre du comité de défense de Moussi, a rapporté que le procureur de la République près le Tribunal de première instance de Tunis a décidé de maintenir sa cliente en garde à vue pendant 48 heures avant qu’elle ne soit transférée au centre de détention préventive de Bouchoucha.

Pour l’avocat, Moussi a été arrêtée, mardi soir, alors qu’elle s’apprêtait à déposer un recours préalable auprès du bureau d’ordre central du Palais présidentiel de Carthage en prévision d’une éventuelle contestation devant le tribunal administratif des récents décrets régissant les élections locales publiés au Jort.

Selon la même source, la présidente du PDL est accusée de « traitement de données personnelles sans l’autorisation de leurs titulaires», «d’entrave à la liberté de travail» et de vouloir commettre un attentat ayant pour but de provoquer le désordre sur le territoire national au sens de l’article 72 du CP..

Laisser un commentaire