Vient de paraître | Savoir-faire des territoires

 

En ces temps où les livres d’art se font rares, et où les éditeurs se consacrent davantage à l’actualité immédiate où à la nostalgie du passé, la parution d’un «Beau livre», comme on les appelle, est à signaler et à saluer. Celui-ci est consacré aux «Savoir-faire des territoires». C’est-à-dire  à ces traditions immémoriales d’artisanats séculaires, à ces mains anonymes qui tissent, brodent, sculptent ou moulent les témoignages d’une civilisation. A ce qui fait, en fait, notre identité, notre spécificité et notre exception.

Du nord au sud de la Tunisie, dans ses cités et dans ses campagnes, dans ses forêts et dans ses montagnes, dans ses champs et dans ses demeures, des hommes et des femmes magnifient la matière, recueillent et transmettent un savoir-faire, et se font bastions et gardiens d’une mémoire.

Le livre a choisi pour approche d’appréhender les grandes routes des artisanats, de présenter les matières et les traditions dominantes des régions. C’est ainsi qu’il nous invite à découvrir «le pays de la laine», ou «la route de la soie». Qu’il nous introduit dans «la terre des hommes» et nous raconte «une histoire de fibres». Qu’il nous invite à écouter «le son du cuivre» et à admirer «l’éclat de l’argent» ou «les couleurs du bois».

La naissance et l’évolution du tissage, de la poterie, de la dinanderie ou de l’orfèvrerie y sont racontées comme une belle histoire, confortée de références historiques, riche de détails, passionnante dans son déroulement.     

Edité à l’initiative de Slah-Eddine Bensaïd, qui a consacré sa vie à développer les compétences de son pays,  paru aux éditions Simpact, signé par Alya Hamza, le livre est superbement illustré par Salah Jabeur.

Les bénéfices de cet ouvrage permettront de soutenir des associations œuvrant pour l’artisanat.

Laisser un commentaire