Le décès du président de la République Béji Caïd Essebsi a suscité une vague de réactions en Tunisie mais aussi à l’étranger. Alors que les messages de soutien et de sympathie adressés au peuple tunisien ont afflué du monde entier, la Jordanie a même décrété un deuil national en signe de soutien à la Tunisie.

Le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui, a confirmé, hier, que les funérailles du défunt président de la République Beji Caïd Essebsi auront lieu samedi, et que depuis l’annonce de son décès, les messages de condoléances se sont multipliés d’un moment à l’autre, de la part des dirigeants des quatre coins du monde, des organisations internationales et autres.

En signe de considération pour la Tunisie, son peuple et le Président Béji Caïd Essebsi et sa mémoire, l’agence de presse jordanienne officielle a annoncé qu’un deuil national de trois jours a été décrété au royaume hachémite jordanien. Les drapeaux jordaniens seront mis en berne jusqu’à samedi prochain, jour de l’inhumation du chef de l’État.

«L’Union européenne est en deuil aux côtés de la Tunisie, notre partenaire, ami et voisin en Méditerranée. A travers les années, le Président Béji Caïd Essebsi a été un protagoniste courageux et respecté de la vie démocratique tunisienne, convaincu de l’importance d’un partenariat étroit avec l’Union européenne. Avec son décès, la Tunisie a perdu l’un de ses dirigeants les plus compétents et persévérants dans l’édification d’une Tunisie démocratique et prospère, capable d’offrir un avenir meilleur à son peuple et un modèle pour la région. L’Union européenne renouvelle sa confiance envers la démocratie tunisienne fondée sur les principes de la Constitution de 2014 et reste plus que jamais solidaire de la Tunisie. Elle reste déterminée à renforcer le partenariat privilégié qui nous unit», a annoncé, dans un communiqué, la Haute représentante de l’Union européenne pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente (sortante) de la Commission européenne, Federica Mogherini.

Dans un message de soutien adressé au peuple tunisien, le président égyptien Abdelfatah Al-Sissi a pleuré le président tunisien, affirmant que l’Histoire retiendra sa contribution à la construction du parcours de développement et du progrès de la Tunisie.

Cheikh Tamim ben Hamad Al Thani, l’émir du Qatar, s’est également associé à la douleur du peuple tunisien, affirmant que «le parcours du président défunt restera gravé dans le cœur de tous les peuples arabes».

Le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte a déploré la mort du président Béji Caïd Essebsi, le qualifiant de  «grand homme d’Etat». Dans un message de condoléances, Giuseppe Conte s’est dit attristé par la disparition d’un homme d’une grande expérience politique et d’une grande humanité.

 «Profonds regrets pour le décès du président de la République Tunisienne Béji Caïd Essebsi, un homme d’Etat d’une grande expérience politique et d’une grande humanité. En mon nom et du gouvernement italien, j’exprime mes sincères condoléances à ses proches ainsi qu’à toute la Tunisie» , a-t-il affirmé.

Dans la mémoire des Algériens

Dans un autre fort message de soutien au peuple tunisien, le président algérien Abdelkader Ben Salah a affirmé que «le défunt restera gravé dans la mémoire de tous les Algériens qui n’oublieront jamais ses positions quant à la révolution algérienne».

Le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances au président de l’Assemblée des représentants du peuple tunisien (Parlement), Mohamed Ennaceur, suite au décès du président Béji Caïd Essebsi. «Le Souverain dit se remémorer en cette dure épreuve les hautes qualités du défunt et la grande compétence politique dont il a fait preuve dans la conduite éclairée de son pays, notamment après son élection en tant que chef de l’Etat, ajoutant que Béji Caïd Essebsi a œuvré avec sérieux et un esprit de patriotisme exemplaire à parachever et consacrer le processus démocratique de son pays et à renforcer sa renaissance et son développement dans le cadre de la sécurité et de la stabilité», annonce le Souverain, cité par l’agence de presse officielle marocaine.

Le président irakien Ibrahim Salah a, pour sa part, exprimé toute sa sympathie avec le peuple tunisien et la famille du défunt.

«Le président Béji Caïd Essebsi, ayant massivement contribué aux efforts de la conservation de l’unité de son pays dans des circonstances critiques, sera gravé dans l’histoire», a, quant à lui, affirmé Ahmed Aboul Gheit, secrétaire général de la Ligue des Etats arabes.

Via les réseaux sociaux, l’institution islamique Al-Azhar a pleuré le président de la République Béji Caïd Essebsi, exprimant tous ses sentiments avec le peuple tunisien en ces heures difficiles.

La maire de Paris Anne Hidalgo s’est, pour sa part, associée «à la douleur du peuple tunisien», auquel elle adresse ses «condoléances et tout son soutien dans cette épreuve».

Charger plus d'articles
Charger plus par Mohamed Khalil JELASSI
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire