Pluies sur le Kairouanais : Soulagement et joie des agriculteurs

 

Durant les journées des 22 et 23 novembre, la pluie est tombée sur la plupart des délégations du gouvernorat de Kairouan, et ce, après plusieurs semaines de sécheresse prolongée ayant engendré un déficit hydrique énorme.

La terre enfin mouillée et gorgée d’eau était devenue parfumée avec ses odeurs et ses chants secrets.

Et le soir, les rues silencieuses et scintillantes semblaient échapper au temps. On avait l’impression de contempler un décor irréel.

Il va sans dire que ces pluies, quoique tardives, vont être bénéfiques pour l’agriculture en général et pour les céréales en particulier, pour la poussée de la végétation et pour la recharge de la nappe phréatique. D’où, la joie des agriculteurs qui estiment que cette manne céleste va contribuer à l’amélioration des parcours et des prairies.

Et dans la localité de Dhraa Ettamar, les éleveurs étaient très soulagés et savouraient ce temps pluvieux et échangeaient des commentaires: «Les bonnes choses finissent toujours par arriver… Demain est un autre jour pour notre élevage et notre arboriculture!».

La famille de Si Mokhtar A. a même égorgé un mouton en signe de soulagement et de bonheur dus à cette pluie ayant mis fin à une sécheresse éprouvanté…

«Attentive aux lumières, aux odeurs des champs mouillés et aux commentaires des villageois, le bonheur m’a submergé, je serrai les lèvres… Non, je ne voulais pas pleurer, me dis-je, ce sont les lumières  de la nuit qui tremblent en moi et leur scintillement se condense en gouttes salées au bord de mes cils parce que j’ai envie que ces heures de précipitation trop belles ne soient pas éphémères»…

Laisser un commentaire