Préservation des races autochtones : S’inspirer des initiatives réussies

 

L’intérêt des scientifiques pour l’étude des ruminants de races autochtones ne cesse de s’accroître en raison de leurs valeurs socioéconomique, culturelle et écologique.

C’est à Djerba que les spécialistes de divers horizons étaient en conclave pour se concerter sur l’importance du développement de l’élevage des ruminants de races autochtones dans le cadre d’un colloque international, récemment organisé par Medical Veterenary International (MVI), en collaboration avec GMS. Une plateforme intéressante qui a rassemblé des intervenants représentant la Libye, l’Algérie, la Syrie, la France et l’Italie. Organisé pour discuter et promouvoir l’importance de préserver ces races uniques, l’événement a été un forum d’échange d’idées et d’expériences pratiques.

Convergence d’idées

D’éminents spécialistes des pays participants ont convergé pour partager leurs connaissances et leurs perspectives sur la préservation des races autochtones.

Leur diversité a enrichi les discussions, offrant des solutions variées adaptées aux contextes.

L’intérêt des scientifiques pour l’étude des ruminants de races autochtones ne cesse de s’accroître en raison de leurs valeurs socioéconomique, culturelle et écologique. C’est l’axe principal autour duquel se sont articulées les interventions des présents.

C’est ainsi que ce conclave a été meublé par des communications thématiques approfondies, abordant des aspects cruciaux tels que la génétique, la santé animale, la durabilité environnementale et les pratiques d’élevage.

Dans une action de sensibilisation et une approche collective, les ruminants de races autochtones sont au cœur de l’innovation biotechnologique, à travers le partenariat fructueux entre l’association internationale des médecins vétérinaires et GMS, leader de la nutrition animale, ce qui a permis de lever le voile sur un dossier sensible. Il s’agit du secteur de l’alimentation animale qui contribue explicitement à la réalisation de la sécurité alimentaire, surtout à travers l’appui aux programmes de couverture sanitaire, l’assistance des éleveurs et la préservation de la santé animale.

Objectif commun

Le colloque a permis de faire la lumière sur les défis auxquels sont confrontées ces races et les stratégies novatrices pour les surmonter. Ce  fut, alors, une opportunité pour partager des expériences pratiques réussies dans les pays participants, mettant en avant des initiatives concrètes pour préserver les ruminants de races autochtones. Par conséquent, les exemples concrets ont inspiré des discussions fructueuses sur les protocoles à transposer ces réussites, dans le cadre d’une coopération multilatérale.

L’objectif étant aussi commun : assurer la pérennité des races autochtones. Les participants ont souligné l’importance de la diversité génétique que ces races apportent, tant pour la  résilience des écosystèmes que pour la sécurité alimentaire mondiale.

En fait, plus qu’une simple réunion d’experts, ce colloque était également une convergence d’idées, d’expériences et de détermination en faveur du développement durable de l’élevage de ces races autochtones et la préservation de leur croissance.

Laisser un commentaire