Anis Ben Slimane, un maillon fort de la sélection : Le bouclier protecteur

 

Joueur véloce mais aussi très intelligent tactiquement, Ben Slimane cavale, tacle, parcourt de grandes distances. Récupérateur infatigable, ce milieu de terrain relayeur intraitable sait aussi orienter le jeu en se muant en leader-aboyeur, sorte de relais entre l’entraîneur sur le banc et ses partenaires sur le terrain.

Transfuge des Danois de Brondby et actuel sociétaire de Sheffield United, l’international Anis Ben Slimane constitue une des pièces maîtresses du groupe à Jalel Kadri. Pourquoi ? Parce que ce solide joueur est tout simplement polyvalent, au sens large du terme, toujours disponible pour occuper un couloir, remplir convenablement son rôle s’il glisse sur le côté, s’il décroche quand cela est exigé avec toujours cette propension à être là où le ballon circule. Toujours aussi généreux dans l’effort, quand  il est positionné au milieu ou à la récupération, au charbon, le polyvalent tunisien de 21 ans est bien parti pour un long bail avec le Team tunisien, comme il le prouve d’ailleurs depuis quelques années.

Valeur sûre

Anis Ben Slimane revient donc de loin, de très loin même, sachant qu’en club, il a connu la misère en fin de contrat avec Brondby avant de mettre le cap sur la Premier League. En clair, le joueur de 22 ans n’avait pas été traité sur un pied d’égalité avec ses coéquipiers de club de l’élite danoise. Pourquoi ? C’est un secret de Polichinelle, le joueur a payé le prix de son choix, celui du cœur, celui de la Tunisie au détriment du Danemark. Et d’ailleurs, par la suite, son accrochage avec son équipier Mathias Greve avait fait le reste, l’épisode qui a accéléré sa mise à l’écart et la rupture avec Brondby. Ben Slimane sur le marché, la nouvelle n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd, et vite, sous réserve d’obtenir l’aval de son club employeur, Lorient, club de l’excellent Montassar Talbi, Galatasaray qui l’a placé en tête de ses priorités et surtout et enfin les Anglais de Sheffield United qui sont passés à l’action. Les termes du contrat fixés, la vente fut de suite conclue avec effet immédiat. Et au Tunisien de faire ses valises, direction le Yorkshire où les Blades l’accueillent à bras ouverts. Arrivé à Brondby en 2019, le joueur passe au niveau supérieur après avoir  joué 121 matchs et marqué neuf buts sous la casaque du grand club de Copenhague.

Un rouage essentiel 

Joueur exemplaire, sur le terrain et en dehors, Ben Slimane n’est peut-être pas aussi technique et soyeux que d’autres titulaires d’une «rente viagère» semble-t-il irréversible en équipe nationale, mais, lui au moins, a l’avantage de pouvoir adapter son jeu dans le temps et de s’acclimater à tous les dispositifs tactiques possibles. Bref, son grand talent est de pouvoir s’exprimer dans tous les registres du jeu, que ce soit en défense comme au milieu. Joueur de devoir très calme, Ben Slimane s’illustre surtout comme un milieu solide prêtant main-forte à la défense, actif dans la transition et aimant l’engagement physique. S’il joue principalement milieu de terrain, il se reconvertit quand le devoir lui requiert à glisser ou décaler. Là, cette capacité à passer d’un rôle médian-offensif à un rôle défensif en fait un joueur extrêmement sécurisant, tout en restant toujours dans l’ombre sur le terrain. Rouage essentiel de l’équipe de Jalel Kadri, éminemment sécurisant pour les défenses, Ben Slimane est aussi maître dans l’art de la récupération et des interceptions. Joueur  athlétique et puissant aussi, il est  souvent décrit comme un travailleur de l’ombre mais n’en est pas moins un talent insoupçonné, capable de participer, voire d’organiser le jeu. C’est pour cela qu’il a toujours évolué entre les lignes, parfois sur le couloir quand le poste est vacant, pour différentes considérations. La CAN approche à grands pas et changer de logiciel pourrait se montrer payant à terme.

Laisser un commentaire