Il y a 68 ans, disparaissait le militant Mokhtar Ben Attia

 

Le 3 décembre 1955, Mokhtar Ben Attia fut mortellement blessé dans son magasin rue Al Jazira Tunis. Il décéda des suites de ses blessures le lendemain, laissant une femme enceinte et deux enfants en bas âge (6 mois et 4 ans).

Le bureau politique du Néo-Destour, en annonçant la mort de ce grand militant, a rappelé que celui-ci fit preuve depuis 1938, date de son engagement dans la résistance, d’un grand courage et d’une grande abnégation.

Arrêté lors des événements du 9 avril 1938, Mokhtar Ben Attia avait été condamné à 20 ans de travaux forcés et déporté dans la prison de Lambèse, en Algérie.

Lors des événements de 1951-52, son activité lui a valu d’être de nouveau arrêté.

La Tunisie, ses enfants et sa famille n’oublieront jamais le militant si noble, courageux, dévoué et franc qu’il fut. Les criminels courent toujours avec les mains souillées de sang.

Que Dieu le Tout-Puissant lui accorde Son infinie Miséricorde et l’accueille dans Son éternel Paradis.

Mokhtar Ben Attia, le fils

Laisser un commentaire