Ligue 1 | Mise à jour de la 8e journée – ASM-EST (0-1) : Le métier et l’envie !

 

Même en alignant une formation bis, l’Espérance, beaucoup plus forte et surtout plus décidée que son hôte marsois, a fini par imposer sa loi.

Stade Abdelaziz Chtioui. EST bat ASM : 1-0. (0-0 à la mi-temps). But de Wael Derbali (59’).
ASM : Jebali (Boufalgha 80’), I. Trabelsi, Werzli, Jammeli, Smichi, Mugisha, Ben Massoud, Amri, Gherissi (Amira 72’), Khéfifi ( Traidi 75’) et Chachia (Ngazou 75’).
EST : Ben Chérifia, Zaddem, Amamou, Bouchniba, Amène Allah Mjehed, Ouahabi (Ogbelu 67’), El Ayeb, Derbali (Chaâlali 78’), Sahli, Mimouni ( S. Trabelsi 67’) et Sowe (Abid 78’).

En déplacement hier à la Marsa en match retard comptant pour la 8e journée du championnat, Tarek Thabet a préféré laisser au repos ses joueurs-cadres en prévision de l’explication de samedi contre la formation angolaise de Petro Luanda. De ce fait, Tarek Thabet a aligné contre l’ASM une formation bis, donnant du temps de jeu à ceux qui en ont manqué. Ce n’était pas le cas de l’entraîneur marsois Abdessattar Ben Moussa qui a aligné ses meilleurs éléments, mais sans prendre des risques non plus. En effet, les Marsois ont privilégié, dès le départ, une prudence parfois excessive en restant dans leur moitié du terrain et opérant un pressing haut sur le porteur du ballon.

Par ailleurs, il a fallu attendre la 16’ de jeu pour pouvoir assister, enfin, à la première occasion du match :  à l’approche des 16 mètres, Zakaria El Ayeb a vu sa frappe puissante s’écraser sur la transversale.

L’approche défensive des locaux ne les a pas empêchés de tenter leur chance. Une première tentative enregistrée à la 31’ quand la frappe de Baligh Jammeli passa légèrement à côté des filets de Ben Chérifia. On a pu compter une autre tentative marsoise vers la fin de la période initiale lorsque Aymen Amri s’infiltra sur la droite avant de voir Wael Derbali lui enlever la balle dans les 30 derniers mètres (42’). 

Les Marsois qui ont refusé le jeu la plupart du temps, n’ont pas été dangereux non plus. Ils ont réussi tout de même à réduire considérablement les espaces aux attaquants “sang et or” qui, même s’ils étaient beaucoup plus entreprenants, n’ont pas réussi, une mi-temps durant, à déverrouiller la solide défense marsoise.

A force de vouloir…

De retour des vestiaires, le rythme de jeu s’est nettement amélioré et la donne a fini par changer. A force de vouloir, les hommes de Tarek Thabet ont réussi à imposer leur loi. Une première tentative ratée de peu quand Zakaria El Ayeb, parti sur la droite, centra pour Sowe dont la reprise de la tête frôla le montant gauche des filets de Jebali (51’).

Huit minutes plus tard, les “Sang et Or” sont revenus à la charge et cette fois-ci a été la bonne : suite à un coup franc tiré par Amène Allah Mjehed, Wael Derbali profita d’une balle mal dégagée par le portier marsois Jebali pour la loger dans les filets (59’).  Les Espérantistes qui en voulaient plus ont failli rendre la note plus salée, à l’image du tir puissant de Sahli intercepté sur la dernière ligne par le gardien marsois remplaçant, Boufalgha (81’).

Les banlieusards sont sortis de leur réserve dans le temps additionnel pour jouer le tout pour le tout. Trop tard !. Si les Espérantistes ont fait l’essentiel, les Marsois, eux, doivent penser sérieusement à revoir leur copie.

Laisser un commentaire