Dès aujourd’hui, l’Humanité vit à crédit écologique

Ce lundi, 29 juillet, est désigné comme Jour du Dépassement Mondial 2019, date à laquelle, l’humanité aura consommé autant de ressources naturelles que ce que la Terre peut renouveler durant l’année entière, selon Global Footprint Network, organisme de recherche international qui a développé l’indicateur de l’Empreinte Ecologique.

Le Jour du Dépassement Mondial intervient, cette année, deux mois plus tôt qu’il y a 20 ans, la date la plus précoce jamais enregistrée, selon GFN, qui promeut des solutions pour accélérer la transition vers un équilibre sain avec les ressources de la planète.

« La date du 29 juillet met en relief que l’humanité utilise actuellement les ressources écologiques 1,75 fois plus vite que les écosystèmes ne peuvent régénérer. On dit que l’humanité consomme 1,75 planète Terre. Ce « dépassement  » est possible dans la mesure où nous grignotons le capital naturel de notre planète, amenuisant d’autant sa capacité régénérative future ».

Ce déficit écologique mondial est le résultat des abus de l’homme, « comme en attestent déforestation, érosion des sols, appauvrissement de la biodiversité, ou encore accumulation de carbone dans l’atmosphère liée au changement climatique et à l’intensification des événements météorologiques extrêmes ».

« Nous n’avons qu’une seule Terre – c’est là le contexte ultime qui définit l’existence humaine. Nous ne pouvons pas en utiliser 1,75 sans conséquences destructrices », a déclaré Mathis Wackernagel, Co-inventeur de la comptabilité de l’Empreinte Ecologique et fondateur de Global Footprint Network.

« Avec le Jour du Dépassement Mondial qui intervient de plus en plus tôt dans l’année, en grande partie à cause de l’augmentation des émissions de CO2, l’urgence de prendre des mesures décisives devient de plus en plus évident. C’est pourquoi nous travaillons avec toutes les parties pour trouver des approches efficaces », a déclaré Carolina Schmidt, ministre de l’Environnement du Chili et présidente de la COP25 sur le climat qui se tiendra en décembre à Santiago du Chili.

Reporter la date du Jour du Dépassement Mondial de 5 jours par an permettrait à l’humanité d’atteindre la compatibilité avec la Terre avant 2050.

Les solutions existent pour changer ce fait. Par exemple, une réduction de 50% des émissions de CO2 provenant de la combustion d’énergies fossiles permettrait de repousser la date du Jour du Dépassement Mondial de 93 jours.

Quelques jours à peine avant le Jour du Dépassement Mondial, Global Footprint Network a lancé la version beta de la Carte des Solutions pour « reporter la date » #MoveTheDate, une plateforme où les membres du public sont invités à promouvoir les solutions qui marchent.

La carte des Solutions pour #MoveTheDate est conçue pour compléter le Calculateur d’Empreinte. Ce dernier permet aux individus de calculer leur Empreinte Ecologique personnelle et leur propre Jour du Dépassement Mondial. Avec plus de 2,5 millions d’utilisateurs par an, il est disponible en huit langues.

Laisser un commentaire