Le délégué permanent de l’Arabie Saoudite auprès de la Ligue arabe, Oussama Ben Ahmed Naqli, a déclaré, mercredi, que la reconnaissance par l’administration américaine de la souveraineté de l’entité sioniste sur le Golan syrien est une violation flagrante de la charte des Nations Unies, des principes du Droit international et des résolutions 242 de l’année 1967 et 497 de 1981 du conseil de sécurité.
A l’ouverture des travaux de la réunion des délégués permanents et hauts responsables de la Ligue arabe, Oussama Ben Ahmed Naqli a dénoncé la décision de l’administration américaine, déclarant rejeter catégoriquement toute tentative portant atteinte aux droits arabes légitimes et aux objectifs de l’initiative de paix arabe visant à instaurer une paix globale et durable dans l’ensemble des territoires arabes occupés.
Il a, dans ce sens, déclaré rejeter également toute tentative visant à « légitimiser l’occupation ».
Concernant le 29e Sommet arabe qui s’est tenu, en avril 2018, à Dhahran en Arabie Saoudite, Naqli a rappelé que ce « Sommet d’al-Qods » a été marqué par plusieurs défis politiques à l’échelle arabe, régionale et internationale ainsi qu’au niveau de l’action arabe commune.Le sommet de Dahran a traité de ces questions avec sérieux et responsabilité, a-t-il dit.
Notre objectif, a ajouté Naqli, est de servir les causes arabes légitimes et de promouvoir l’action arabe commune de manière à réaliser le développement, garantir la stabilité et assurer la sécurité et la paix mondiales.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *