Express

 

Aram Belhaj : «Fermer les portes devant le FMI est une erreur»

La réforme des finances publiques doit passer par plusieurs étapes, selon l’économiste et universitaire Aram Belhaj. Intervenant sur les ondes d’une radio privée, il indique que cette réforme doit passer par la réforme de la caisse de compensation, celle des entreprises publiques, du système fiscal et de l’économie parallèle. D’après lui, « c’est là où on peut parvenir à des solutions. Néanmoins, recourir à la Banque centrale pour financer le déficit du budget de l’État constitue une démarche erronée qui aura des répercussions négatives et contraires aux résultats escomptés ». Belhaj précise : « Nous avons commis une grande erreur en fermant les portes devant le FMI et en refusant son financement. Le dossier de la Tunisie était dans un bon état d’avancement et nous pouvions négocier les différents aspects de l’accord. Nous aurions eu une certaine aisance et nous aurions pu nous diriger vers d’autres bailleurs de fonds et sortir sur les marchés internationaux ».

Concours « Water Waste Challenge » : Une entreprise tunisienne à la 8e place

« Seabex », une jeune entreprise spécialisée en irrigation de précision, a été classée 8e parmi 192 candidats mondiaux au concours « Water Waste Challenge » organisé en marge du Forum économique de Davos et consacrant l’entrepreneuriat innovant dans le domaine de l’eau. La start-up, créée en 2020, a été reconnue pour ses solutions innovantes en matière d’utilisation de l’eau et d’amélioration de la résilience des écosystèmes d’eau douce. Cofondée par une équipe de trois jeunes Tunisiens, cette jeune entreprise a réussi à inventer des solutions pionnières de réutilisation des eaux grises, de capture des eaux de pluie, de filtration avancée, d’agriculture de précision et d’analyse des données à travers l’utilisation de l’intelligence artificielle.

« Impact Lab » : Trois start-up nationales sélectionnées

L’accélérateur d’innovation africain « Impact Lab » a révélé, ce jour, la liste des 13 innovations sélectionnées pour la seconde édition du programme « Launchpad Agritech ». Cette initiative, financée par l’Assistance Technique du Fonds « Sanad », géré par Finance in Motion, et réalisée en partenariat avec « Domseeds », « Lesieur Cristal » et « Sipra », vise à catalyser l’innovation dans le secteur agricole au Maghreb et en Afrique francophone et à relever les défis clés auxquels font face les entreprises du secteur. Les 13 start-up sélectionnées originaires du Maroc, de Tunisie et de Côte d’Ivoire répondent à cinq défis du secteur définis avec les partenaires du programme, à savoir : la maîtrise des ressources hydriques, l’optimisation de l’usage des intrants, l’estimation des rendements, la gestion du matériel agricole et, enfin, le suivi des élevages avicoles.

A travers cette 2e édition, le « Launchpad Agritech » offre aux start-up sélectionnées un accompagnement personnalisé pour définir leur stratégie de croissance, accéder à de nouveaux marchés et collaborer avec des acteurs clés du secteur agroalimentaire en Afrique francophone. Le programme garantit l’accès à une expertise sectorielle solide et à des données clés pour le développement de leurs solutions agricoles innovantes. Le programme offre également l’opportunité aux 13 start-up sélectionnées de déployer des pilotes au sein des exploitations de ces trois partenaires pour favoriser la signature de partenariats gagnant-gagnant. En parallèle, les 13 start-up bénéficieront pendant trois mois d’un accompagnement personnalisé à travers des formations et du coaching en one-to-one pour renforcer leur business model et booster leur potentiel de croissance régionale.

Laisser un commentaire