Fait divers: Un horrible matricide à Mnihla

L’information a secoué une large partie des réseaux sociaux et à notre sens elle continuera à faire couler de l’encre. Un crime odieux et horrible a eu lieu hier, samedi, dans la région de Mnihla. Un matricide commis par un homme de 60 ans sur sa mère de 90 ans. Le porte-parole du tribunal de première instance de l’Ariana et porte-parole du procureur de la République, Nizar Laouej, en s’adressant à La Presse, a qualifié ce crime d’« extrêmement horrible », avant de nous confirmer que l’assassin en question s’est muni d’un couteau de grande taille et a attaqué sa mère au visage, puis au cou, avant d’incendier la maison. Les forces de l’ordre ont découvert le cadavre de la victime en dehors de la maison avec le bras amputé. La femme semblait fuir son assassin dans les derniers soubresauts de sa vie.

Une enquête a été ouverte alors que le cadavre a été transporté à l’hôpital Charles-Nicolle pour une autopsie. A l’heure ou nous rédigions cet article, nous venons d’apprendre que le fils criminel vient d’être arrêté par les unités de la garde nationale.

Dans les jours qui viennent, nous apprendrons peut-être plus sur les motivations de ce terrible matricide puisque les enquêteurs procéderont à l’audition de l’assassin, mais d’ores et déjà sont pointés du doigt les médicaments psychotropes et autres comprimés hallucinatoires auxquels une large partie de la population a accès et à un prix dérisoire.

Laisser un commentaire