Kiosque international

 

Maroc-Industrie : Baisse des prix à la production de 1,3% en janvier

L’indice des prix à la production du secteur des industries manufacturières hors raffinage de pétrole a enregistré une baisse de 1,3% au cours du mois de janvier 2024 par rapport au mois de décembre 2023, selon le Haut-commissariat au plan (HCP).

Cette baisse est le résultat de la baisse des prix de 6,8% de l’industrie chimique, de 1,3% de la fabrication des produits en caoutchouc et en plastique, et de 0,3% de l’industrie d’habillement, explique le HCP dans une note d’information relative à l’indice des prix à la production industrielle, énergétique et minière de janvier 2024.

Elle résulte également de la hausse des prix de 1,3% de la métallurgie et de la fabrication de produits à base de tabac, de 0,3% de la fabrication de produits métalliques, de 0,8% du travail du bois et fabrication d’articles en bois et en liège, et de 0,1% de la fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques et de la fabrication des machines et équipements.

Par ailleurs, les indices des prix à la production des industries extractives, de la production et distribution d’électricité et de la production et distribution d’eau ont connu une stagnation au cours du mois de janvier 2024, selon la même note.

OMC : Les pays africains demandent la suppression des subventions du coton

Les principaux pays producteurs de coton dénommés «C4» (Bénin, Burkina Faso, Mali et Tchad) affirment que les subventions accordées aux pays industrialisés ont une répercussion sur les prix dans leur pays, rapporte le site d’information trtafrika.com. Les pays africains producteurs de coton demandent à l’OMC de trouver une solution à la «distorsion» du commerce du coton causée par les pays industrialisés. Cet appel est intervenu à la veille de la réunion ministérielle de l’OMC qui s’est ouverte lundi dernier à Abou Dhabi. «Depuis 20 ans, les distorsions causées au commerce du coton continuent de compromettre la vie de millions de producteurs de coton en Afrique», a déclaré le ministre tchadien de l’Industrie et du Commerce. Le C-4 a également appelé à des réparations pour les dommages causés jusqu’à présent. Il souhaite que la question du coton soit retirée du dossier agricole afin de faire avancer les discussions. La Côte d’Ivoire et le C-4 ont soumis un projet de décision sur le coton à l’Organisation mondiale du commerce pour étude lors de la conférence qui s’ouvre lundi aux Émirats arabes unis. Mais le ministre tchadien a estimé que ce projet de décision «n’a pas été pris en compte» alors que le coton est important «non seulement pour la création d’emplois, mais aussi pour la sécurité alimentaire». «Il contribuera énormément à la paix en Afrique», a-t-il ajouté. Le secteur du coton emploie plus de 20 millions de personnes dans le C-4 et représente 2 milliards de dollars.

Japon : Une puissance économique en régression

En plus d’être entré en récession, le Japon a perdu en 2023 son titre de troisième puissance économique mondiale au profit de l’Allemagne. Yen faible, productivité en chute libre, retard dans l’économie numérique et population vieillissante… Les défis du pays sont nombreux. L’Archipel a appris, récemment, qu’il était officiellement entré en récession —après deux trimestres consécutifs de baisse—, et surtout qu’il venait d’être détrôné de son titre de troisième puissance économique mondiale par l’Allemagne. Selon une première estimation officielle, le PIB nippon se serait en effet élevé à 3.913 milliards d’euros en 2023, contre environ 4.192 milliards d’euros pour l’Allemagne.

Ce décrochage mérite toutefois d’être relativisé, puisqu’en terme réel, c’est-à-dire sans le biais de l’inflation, le PIB nippon a accéléré l’an dernier (1,9%, contre 1% en 2022), alors que l’économie allemande s’est contractée de 0,3%. Il n’empêche pour de nombreux observateurs, ces mauvaises nouvelles viennent signer officiellement le déclin économique du Japon.

Laisser un commentaire