IRIE : Des membres du Conseil régional de Sousse menacent de démissionner

 

Les signataires déplorent ce qu’ils estiment comme de «l’ingérence de parties extérieures influentes politiquement et financièrement, laquelle ingérence a eu pour effet d’affecter de manière directe le déroulement du processus électoral et les résultats auxquels il a abouti».

Des membres du Conseil régional de Sousse ont menacé de suspendre les travaux du Conseil et de démissionner. En cause, ce qu’ils considèrent comme «des violations flagrantes survenues lors de la campagne électorale des membres du Conseil national des régions et des districts dans le gouvernorat de Sousse».

Selon un communiqué publié, dimanche, sur la page officielle du Conseil régional à Sousse, signé par le président du Conseil, Noureddine Ben Abdesalam, et huit autres membres, les violations auraient été commises par un certain nombre d’électeurs et de candidats, «face à quoi, l’Irie de Sousse a maintenu le silence», lit-on dans le communiqué.

Les signataires déplorent également ce qu’ils estiment comme de «l’ingérence de partis extérieures influentes politiquement et financièrement, laquelle ingérence a eu pour effet d’affecter de manière directe le déroulement du processus électoral et les résultats auxquels il a abouti».

En réponse à cette déclaration, la directrice régionale de l’Instance régionale indépendante des élections (Irie) à Sousse, Meriem Ben Njima, a indiqué que «l’Irie a exercé son rôle dans le cadre de la loi et dans la plus grande transparence», ajoutant que l’Instance a été notifiée, dimanche, par le biais d’un procès-verbal, d’un recours concernant les résultats des élections du Conseil national des régions et des districts.

«Le tribunal administratif est le seul habilité à examiner et à statuer sur ce recours», a-t-elle souligné.

Tags

Laisser un commentaire