Kaïs Saïed en visite inopinée à l’aéroport de Tunis-Carthage : «Tunisair doit retrouver son éclat»

 

• L’avion «Amilcar» se trouve en Floride après avoir quitté la Tunisie sans autorisation douanière.
• 130 agents et cadres ont intégré cette entreprise selon des diplômes falsifiés et sur la base des critères de favoritisme

Le Président de la République, Kaïs Saïed, a effectué, hier après-midi, une visite inopinée à l’aéroport international de Tunis-Carthage où il a constaté de nombreuses défaillances et autres lacunes survenues dans le passé, mais qui se poursuivent jusqu’à aujourd’hui.
Le Chef de l’Etat a mis l’accent, à cette occasion, sur la nécessité de redorer le blason de la Compagnie aérienne nationale Tunisair, en procédant à son assainissement, surtout que les opérations d’audit ont démontré que près de 130 agents et cadres ont été recrutés sans répondre aux critères en vigueur ou avec des diplômes falsifiés, sans oublier les pratiques prônant le népotisme et les allégeances, loin des critères de compétence.
En outre, le Chef de l’Etat a réitéré sa détermination à préserver cette entreprise nationale et qu’elle ne sera, en aucun cas, cédée aux privés.
Et dénonçant avec force les actions de corruption constatées, le Président Saïed a cité les cas de vente de roues, de moteurs et autres accessoires à des prix dérisoires, sans parler du cas de l’avion « Amilcar » qui a quitté le territoire tunisien sans y retourner et sans autorisation de sortie.
Et de préciser encore que l’avion en question se trouve en Floride après avoir été cédé à un prix dérisoire, ce qui en fait undes cas d’arnaque rarement arrivés à travers le monde.

Laisser un commentaire