CAB – En marge de la défaite en amical contre l’ASM : Cette fragilité à l’extérieur !

 

L’équipe cabiste marque le pas même en amical quand elle joue en déplacement.

Décidément, les Cabistes n’arrivent pas à vaincre le signe indien qui les poursuit aussi bien en amical qu’en compétition officielle quand ils évoluent en déplacement ! Autant ils sont intraitables «at home», autant ils montrent des signes de faiblesse à l’extérieur. Le week-end passé au Chtioui, ils ont perdu en amical 3 à 0 contre l’ASM, cette même équipe qu’ils ont battue une semaine plus tôt à Bizerte également en amical. Certes, nous sommes dans ce mois sacré, certes l’aire de jeu est compliquée, certes ce n’est qu’un match amical, mais toutes ces raisons sont-elles suffisantes pour expliquer cette sévère défaite ? Quand on sait que l’équipe «jaune et noir» a joué pratiquement avec les mêmes joueurs qui l’ont propulsée au poste de leader, l’on est en droit de s’interroger sur la solidité du groupe. Quelles que soient les conditions dans lesquelles se trouve un leader, il est appelé à défendre son rang, c’est-à-dire ne pas céder aussi facilement, surtout lorsqu’on a comme adversaire la lanterne rouge du play-out. Le moral doit être élevé et des revers pareils peuvent le saper. Espérons que le staff technique saura tirer les conclusions nécessaires et agir en conséquence… Le prochain déplacement à Tataouine en championnat doit être préparé comme il se doit sur le double plan physique et psychologique.

Kanzari, la continuité !

Le comité directeur du CAB vient de prolonger le contrat de Maher Kanzari d’une année, jusqu’en juin 2025. Il faut reconnaître que les résultats réalisés avec l’entraîneur cabiste cette saison ne peuvent qu’encourager à un tel engagement. Maher Kanzari a pris l’équipe sénior en main en août 2023 et a à son actif 8 victoires, 5 nuls et 3 défaites en compétition officielle.

Réunion de travail avec le ministre des Sports

Les responsables qui s’efforcent d’assainir la situation financière du club se trouvent contraints de payer une somme colossale à la Caisse nationale de la sécurité sociale. Ce sont des dettes accumulées depuis des années qui sont tombées comme un couperet sur la tête du président Samir Yaâcoub. Il y a eu, à peine quelques jours, une réunion de travail présidée par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Kamel Guéddiche, en présence notamment du directeur général de la Cnss, du gouverneur de Bizerte, du commissaire régional au sport ainsi que du président du CAB pour essayer d’apporter une solution au problème ! A cette occasion, on a évoqué l’état désastreux des infrastructures sportives dans la région, particulièrement le Stade Ahmed Bsiri, le Stade annexe 15-Octobre et le centre sportif du Nadhor abandonné depuis… une éternité !!! Espérons que des travaux d’envergure verront le jour pour de bon.

S.Yaâcoub appelle à la retenue !

Dans un message adressé au public sportif bizertin, le président du CAB appelle les supporters «jaune et noir» à ne pas lancer des flammes et autres bouteilles dans le terrain afin d’éviter au club non seulement de payer des amendes déplacées, mais en plus de voir le Stade 15-Octobre suspendu, alors que l’équipe cabiste a plus que jamais besoin du soutien de son public en ces temps de «disette» matérielle. Il rappelle qu’une seule flamme lancée ou cent à la fois, la sanction reste la même !

Laisser un commentaire