Le CAB perd de nouveau en déplacement à Tataouine : Une mauvaise habitude !

 

Les Cabistes mangent leur pain noir en dehors de leurs bases…

C’est à ne plus rien comprendre ! Cela fait un moment qu’on n’avait plus vu le CAB gagner en déplacement. Leader du play-out, il donnait la réplique à l’UST au Stade Nejib El Khattab à l’occasion de cette 7e journée. On a pensé qu’il allait faire mieux que la dernière défaite concédée à Gafsa face à El Gawafel. Eh bien non ! Les mêmes erreurs produisent les mêmes effets. Une erreur de débutant sur corner dans la défense «jaune et noir» a scellé le sort du CAB. Le problème est que les camarades du gardien Achraf Krir n’ont pas retenu la leçon des déceptions précédentes. De deux choses l’une : ou l’entraîneur Maher Kanzari se trouve à court de solution à cette «tare», ou bien l’équipe est en train de montrer ses limites sur le plan technique. On ne peut pas répéter toujours les mêmes erreurs qui sont à l’origine des mauvais résultats à l’extérieur. «On a raté pas mal d’opportunités de but. C’est nous qui avons refusé de gagner», se contente de déclarer le coach Kanzari au terme de la rencontre, l’air désabusé. «L’effectif est ce qu’il est, il faut continuer à travailler. Il ne faut pas que ça devienne une obsession cette hantise de perdre quand on évolue chez l’adversaire», ajoute-t-il. Oui, mais il y a de quoi s’inquiéter car depuis le temps que le staff technique est à la tête de l’équipe sénior, on n’a pas constaté de progrès non pas uniquement au niveau des résultats, mais aussi et surtout concernant la prestation qui laisse à désirer. Contre l’OB au Zouiten, on a évoqué l’état lamentable de l’aire de jeu. Face aux Gafsiens, on avait parlé d’un arbitrage faible, et samedi dernier c’était toute l’équipe qui a laissé passer une victoire à sa portée. Bien qu’ils aient joué contre une formation tataouinie qui ne s’est pas entraînée près d’un mois, les Cabistes étaient incapables de faire mieux qu’une défaite.

Apprendre

On veut bien accepter l’argument que l’équipe «jaune et noir» est en cours de construction. Seulement, il est largement temps d’apprendre à voyager.

Le président du club, Samir Yaâcoub, n’a à aucun moment lésiné sur les moyens pour offrir aux joueurs les conditions nécessaires à la réussite ! Pour preuve, le dernier déplacement à Tataouine s’est effectué par avion via Djerba, outre les salaires qui sont versés dans les délais. L’entraîneur cabiste se montre calme et patient pour ne pas compromettre la sérénité du groupe, d’autant que le CAB affronte ce vendredi l’équipe d’El Mhamdia en Coupe de Tunisie. Mais au fond, on sent que l’entraîneur cabiste n’est pas très à l’aise quand il fait des déclarations d’après-match. Il laisse souvent sous-entendre que l’effectif doit être renforcé si l’on désire passer un palier supérieur. Toutefois, la situation est loin d’être alarmiste, pas besoin donc de mettre la pression sur l’équipe. Il ne faudrait perdre de vue que l’objectif de cette saison est de sauver sa place en Ligue 1, ce qui est en cours de réalisation. On va dire qu’il s’agit d’une année de transition, il n’y a pas lieu de châtier !

Laisser un commentaire